L'autre Information A outra Informação
POLITIQUE PCF 45
Depuis quelques jours, la direction de La Poste a pris la décision de fermer le bureau de Poste des Blossières tous les après-midis.

Interpellés par de nombreux habitants du quartier en tant que conseillers départementaux du canton, Dominique Tripet et moi-même avons interpellé la direction de La Poste leur demandant un rendez-vous dès début 2022 et la réouverture du bureau de Poste des Blossières les après-midi.

Ce matin, nous avons tenu une permanence de terrain sur le marché des Blossières comme nous nous y étions engagés lors de la campagne électorale. Nous avons pu informé les habitants du quartier de notre démarche et avons convenu avec eux de prendre l'initiative d'une réunion publique et d'une action avec eux début 2022.

Orléans le 20 Décembre 2021

À Monsieur WAHL Président – directeur général du groupe La Poste à Monsieur ORESTA directeur régional

À Monsieur POTHIN directeur de secteur Messieurs,

En tant que conseillers départementaux du canton d'Orléans 3 dont fait partie le quartier des Blossières, nous sommes interpellés par plusieurs habitants nous informant de la fermeture tous les après-midis du bureau de Poste situé rue Charles le Chauve.

Par votre décision, le service public postal se retrouve ainsi dégradé. Rien ne justifie votre décision. Le groupe La Poste dont l'État est l'actionnaire majoritaire connaît une excellente santé financière et bénéficie d'importantes aides publiques (Crédit Impôt Compétitivité Emploi…) et l'État vous rémunère au titre du fond de péréquation pour l'aménagement du territoire afin d'assurer la mission de service public postal pour laquelle vous êtes engagés auprès de l'État et de l'Association des Maires de France.

Cet argent public devrait être utilisé à développer la présence postale sur notre territoire, en maintenant et augmentant le nombre de bureaux de Poste, en élargissant leurs horaires d'ouverture au public. Non à les réduire comme c'est le cas depuis plusieurs jours pour le bureau de Poste des Blossières ou à les supprimer comme nous l'avons trop connu ces dernières années sur notre agglomération.

Nous espérons que ce n'est d'ailleurs pas votre objectif à terme pour ce bureau de proximité. Nous vous rappelons également qu'il y a trois ans et demi, vous aviez fermé définitivement le bureau de Poste des Aydes situé sur la commune de Fleury les Aubrais mais à la limite des communes d'Orléans et Saran.

Ce fut une trahison de l'engagement que vous aviez pris face à la mobilisation de plusieurs milliers d'habitants des villes concernés et usagers de La Poste. Vous l'aurez compris, le bureau de Poste des Blossières est essentiel pour de très nombreuses personnes habitant ce quartier très dense et bien au-delà.

Nous vous demandons donc de revenir sur votre décision prise sans concertation des habitants du quartier et de remettre en place des créneaux d'ouverture du bureau de Poste les matins et les après-midis comme cela était le cas jusqu'à présent. Nous sollicitons également un rendez-vous auprès de vos services dès début janvier 2022. Dans l'attente de votre réponse, veuillez recevoir, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Mathieu Gallois Conseiller Départemental du canton Orléans 3 Dominique Tripet Conseillère Départementale du canton Orléans 3

NOS SUIVRE AUSSI

Antonio Dias Facebook et Dias Antonio (@agoraimprensa) / Twitter
Retour en haut / Voltar ao Topo
Sources infos : AFP, AP, Lusa, AgoraPress, Divers Média
© Crédits photo A Dias
Retour Autres News Politique

EDITORIAL
PHOTOSPRESS
Communiqué : Soutien au journaliste Mourad Guichard, victime d'une tentative d'intimidation

Jeudi dernier, le journaliste Mourad Guichard a subi à son domicile la visite d'un militant d'extrême droite venu lui reprocher le contenu d'un article paru dans  Magcentre .

Cette tentative d'intimidation à l'encontre d'un journaliste est un fait particulièrement grave. L'extrême droite locale n'en est pas à son coup d'essai. En effet, elle a multiplié ces dernières années, sur Orléans et dans le Loiret, les actes de vandalisme (notamment contre les locaux de notre Parti) et même les agressions physiques. Ces actes, dont de nombreux restent encore impunis à ces jours, font peser un climat de plus en plus lourd sur la vie publique locale.

En s'en prenant à un journaliste, et à travers lui au principe même de la liberté de la presse, l'extrême droite franchit un nouveau cap.

La section PCF d'Orléans apporte tout son soutien à Mourad Guichard. Les communistes orléanais sont, avec l'ensemble des forces progressistes attachés aux libertés démocratiques et à la justice sociale, plus que jamais déterminés à lutter contre l'extrême droite et ses idées nauséabondes.

AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction