L'autre Information A outra Informação
AgoraPress Santé
© Crédits photo

redaction@agorapress.fr
Nous apprenons par communiqué de presse que la maternité du CHRO ne pourra pas prendre toutes les femmes du Loiret en charge !!!! Quelle honte !!!! 10 lits ferment à partir d’aujourd’hui !!! C’est facile d’informer la population par communiqué de presse le jour de l’entrée en vigueur des décisions unilatérales prises par la direction du CHRO.
Nous savons déjà depuis plusieurs mois qu’il y a des problèmes d’effectifs à la maternité, cependant la direction du CHRO n’a rien fait pour recruter. Bien au contraire, cette direction au prétexte d’économies ne recrute pas, et au vu des conditions de travail de plus en plus dégradées et de la maltraitance institutionnelle, les personnels en poste n’ont d’autre choix que de quitter l’hôpital pour préserver leur santé physique et mentale !!
Il manquerait 17 équivalents temps plein pour que le service fonctionne normalement. Pour cet été, il y a 50 jours où il manque des sages femmes à la maternité et une nuit où il n’y a pas du tout de sage femmes !!
A la fermeture de la maternité de Pithiviers, il y a 6 ans, ils ont fait partir 6 sages femmes sur les 12 et il y a 3 ans, ils ont fait partir 3 sages femmes sur les 6 restantes car il y en avait trop !!! Aujourd’hui, il reste 3 sages femmes à Pithiviers, 1 faisant fonction de cadre tout en assurant son métier, une à 80% et l’autre étant à 50% à Pithiviers et 50% en PMI.
C’est comme cela qu’ils organisent la pénurie de personnel ! Déjà, les sages femmes de Pithiviers ont ordre de dire aux femmes d’aller accoucher à Oréliance, Etampes ou Fontainebleau. Le CHRO dit réorienter les femmes vers d’autres hôpitaux tels que Montargis, Gien et Blois, Bourges, Chartres, Vierzon, Romorantin.
Cette pseudo réorganisation à marche forcée va désorganiser l’ensemble des établissements de la région Centre Val de Loire qui sont déjà bien impactés par le manque de personnel et les fermetures totales ou partielles des services des urgences. Il s’agit là d’une mise en danger de l’ensemble des femmes et de leur bébé du département du Loiret ainsi que des autres départements, car cela aura des répercussions sur l’organisation des soins.
Le CHRO s’engage-t-il à financer l’ensemble des déplacements pour les consultations et les hospitalisations, pour les transfertssur les autres lieux de prises en charge et pour les dépassements d’honoraires pour les femmes envoyées vers le privé tel qu’Oréliance ?
Les familles du Loiret n’ont pas à supporter financièrement l’organisation de la pénurie de personnel et les fermetures de maternité orchestrées par cette direction et cautionnées par l’ARS Centre Val de Loire et le gouvernement.
La CGT Santé Action Sociale du Loiret exige des recrutements massifs sur le champ et que l’ensemble des femmes du Loiret soit pris en charge au plus près de leur domicile et dans les meilleures conditions.
La population, les patients peuvent déposer plainte auprès de la commission de conciliation de l’hôpital, et déposer des plaintes ad hominem pour que les responsables de fermetures de lits, de services, du non accès aux soins, de la mise en danger des femmes et de leur bébé soient traduits en justice !

Le mail envoyé à l'ARS, la direction du CHRO et la préfecture concernant la fermeture de la maternité du CHRO
Mesdames, Messieurs,

Une fois de plus vous cautionnez et vous organisez la désorganisations des soins dans le Loiret, et par ricochet dans la région centre val de Loire.
Après avoir fermer les services d'urgences, laissant la population de la Région sans accès aux soins, mettant la population en péril avec une perte de chance manifeste, c'est au tour des femmes et de leur bébé d'être mises en péril. En effet, il est déjà annoncé par communiqué de presse que la maternité du CHRO ne pourra pas toutes les accueillir et les adressera soit vers le privé comme Oréliance, soit dans les autres maternités du Loiret Gien Montargis, ou celles des départements limitrophes. A Pithiviers, le personnel en poste a déjà reçu l'ordre de dire aux femmes de s'orienter vers Oréliance, Fontainebleau ou Etampes !!!

Qui va supporter les frais de déplacements pour les consultations, pour les hospitalisations lors des accouchements, pour les dépassements d'honoraires dans le privé ?? surement pas les familles !!! Il va falloir que des directives claires soient données, écrites et diffusées largement à la population !!! ou devrons nous demander que les factures soient adressées soient au CHRO, ou à l'ARS ??

La gestion de la pénurie organisée depuis des années par le gouvernement, l'ARS, la direction du CHRO, non seulement désorganise les soins mais met en danger toute la population. Il va y avoir des morts, des drames qui seront de la responsabilité de ceux qui ont organisés et cautionnés ces fermetures. Pour rappel, la fédération accompagnera toutes les familles et se portera partie civile pour l'ensemble des drames qui feront l'objet de saisine, car aujourd'hui il est insupportable de voir que la population est prise en otage et privée de soins au nom des soi disant économies à réaliser (un hôpital public n'a pas vocation à faire des excédents budgétaires) et au nom de la pénurie de personnel qui est bien orchestrée depuis des années, puisque c'est le personnel qui coute le plus cher dans le budget donc vous ne recrutez pas, et même pire des agents sont poussés vers la sortie.

Rien n'avance pour résoudre la crise des urgences, c'est même devenu presque banal habituel dans le département voir la région !!!!

Et aujourd'hui, c'est au tour de la maternité d'être mise à mal, de fermer quasiment partiellement. Les femmes resteront elles, elles aussi dehors et accoucheront elles dans leur voiture ??

La casse de l'hôpital public continue mais ce n'est pas de la responsabilité du personnel qui est mal payé, mal traité, épuisé. Non, c'est bel et bien la responsabilité de cette direction, de l'ARS et du gouvernement. Vous oeuvrez pour la destruction de l'hôpital public en générant la pénurie et vous renvoyez la majeure partie de l'activité vers le privé !

Les familles n'ont pas les moyens financiers de financer les dépassements d'honoraires.

Pour finir, cette gestion et ces effets d'annonces ne sont vraiment pas sérieuses !! annoncer par communiqué de presse que le jour même la maternité n'accueillera plus l'ensemble des femmes et essayer de faire porter le chapeau au personnel, c'est très cavalier et pas sérieux du tout !!!!

nous demandons une campagne d'embauche massive et réelle, nous demandons également la réintégration de l'ensemble des personnels suspendus et l'arrêt de cette politique de maltraitance institutionnelle qui fait fuir les personnels.

Cordialement
Pour le Bureau de l'USD CGT Santé Action Sociale du Loiret
Communiqué de presse

Nos Suivre Aussi
Twitter
Retour en haut / Voltar ao Topo
Sources infos : AFP, AP, Lusa, AgoraPress, Divers Média © Crédits photo A Dias

EDITORIAL
© Crédits photo A Dias
La Une
France Monde
Éditorial
Reportage TV
PhotoPress
Locales
News Culture
Politique
AgoraPress TV VIDEO
Rédaction
CULTURA
© Crédits photo A Dias
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
2005/2020 ®©
AgoraPress a outra informação
redaction@agorapress.fr
PHOTOSPRESS
A LA MARGE
AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction