" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Actualités Accueil | a la Une |éditorial | News Politique | France Monde Europa | PortugalNews| Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV Orléans | Culture | Mentions Légales |
PORTUGAL NEWS
"Mon mois de mai 1968 avant et après "

ANTONIO DIAS·

Cinquante ans se sont écoulés depuis les événements de mai 1968.

Cette vaste révolte à la fois sociale, politique et culturelle, fût avant tout dirigée contre les institutions traditionnelles, le capitalisme, et, plus particulièrement, contre le pouvoir gaulliste en place, enclenchée par des protestations d'étudiants parisiens à l'Université de Nanterre qui donnèrent naissance au Mouvement du 22 mars.

Cette révolte étudiante gauloise se propagea dans le monde ouvrier et presque toutes les catégories professionnelles.

Mai 68 fut un mouvement social qui dépassa des barrières ethniques, culturelles, d'âge et de classe. Il ébranla toutes les sociétés européennes, notamment celles des régimes fascistes de la Péninsule Ibérique et notamment au Portugal. Nous avions débuté bien avant notre mai 1968, mais il nous a inspiré et permis de prendre encore plus de conscience qu'unis qu'il était possible d'abattre la dictature de Salazar

Dans mes souvenirs de jeunesse, ce mois de mai 1968 au Portugal, nous les étudiants des : écoles, lycées et étudiants universitaires avons pris part depuis des longues années à la révolte contre la dictature de Salazar, qui nous privait de tout et compris la liberté d'expression et d'organisation syndicale, politique et associative.

Nous n'avions jamais cessé le combat pour la liberté et la justice depuis que " O Estado Novo ", la dictature de Salazar s'était imposée aux portugais, et nous privait de toutes les formes d'expression et de liberté.

Les seuls à avoir quelques droits d'expression avec une certaine liberté, étaient les journaux catholiques pro régime : A Voz, Diário do Minho, Novidades.

Mai 1968, reste pour quiconque et pour ceux qui ont vécu cette époque et participé aux événements une date importante dans la prise de conscience des citoyens européens et du monde en proie aux dictatures et au manque de liberté.

En ce mois de mai 1968, le Portugal faisait face à d'importants problèmes : instabilité politique, guerre coloniale et forte émigration. Les protestations contre le régime ne cessaient de croître aussi bien dans les milieux ouvriers, catholiques qu'étudiants.

Mais les étudiants portugais n'attendirent pas mai 68 pour revendiquer contre le régime. Deux crises importantes avaient déjà agité le pays : l'une en 1962, l'autre en 1965 ; une autre éclata après Mai 68, en 1969.

En 1962, le gouvernement interdit comme auparavant la célébration, le 24 mars, de la Journée de l'Étudiant.

En réponse à cette attitude répressive, de nombreux élèves de l'Université Classique de Lisbonne occupèrent la cantine universitaire, ce qui donna lieu à une violente intervention policière. Ce mouvement s'étendit aux universités de Coimbra et Porto.

Trois ans plus tard, en janvier 1965, près de cinquante étudiants présumés communistes furent arrêtés par la P.I.D.E. En signe de mécontentement, des étudiants manifestèrent. Cinquante-trois d'entre eux furent exclus et plus de 100 suspendus de cours.

Ainsi, en 1968, le monde universitaire portugais depuis des décennies, assoiffé de liberté, était déjà enclin à la contestation.

Au sein de cette lutte se détachèrent certains catholiques appartenant à la Jeunesse Universitaire Catholique (JUC) et un mouvement de l'Action Catholique Portugaise (ACP)

Leur contestation prit de plus en plus d'ampleur durant les années 1960. Certains participèrent aux révoltes échouées « da Sé » en 1961 et à celle de Beja en 1962.

A partir de 1958, les tentatives de coups d'état se multiplièrent. Il y eut tout d'abord la révolte militaire de la Sé en mars 1959. Puis, en 1961, le détournement du paquebot Santa Maria, au mois de janvier, par Henrique Galvão et l'« Abrilada » du Général Botelho Moniz

Avec la révolte de Mai 68, au Portugal, l'impact fut notable puisqu'il eut comme principale conséquence une prise de conscience de la force étudiante et ouvrière pour altérer la réalité sociale.

Ce ne fut pas seulement le mouvement social français (et européen) qui ébranla les esprits des Portugais de l'époque. 1968 fut une année de transition pour le pays.

Nous pouvons dire et je peux témoigner que Mai 68 eut une influence importante sur la conscience des masses estudiantines et ouvrières, la peur de la dictature toujours présente se estompait dans l'esprit des classes populaires.

Au sein de la société portugaise la révolte grondait depuis cette année 1958 lorsque un général d'aviation (connu dans le monde entier et dans les principales institutions internationales (OTAN, ONU) Humberto Delgado, avait décidé d'être le candidat de l'opposition à Salazar.

Soutenu notamment par des ouvriers et étudiants, celui-ci fût battu parce que les urnes étaient truquées.

Huit ans plus tard, il fût assassiné par les agents de la police politique (PIDE) dans un train en Espagne, assassinat qui fût mandaté et décidé par le dictateur.

Le mouvement de révolte des portugais était enclenché et n'a jamais faibli, jusqu'à la Révolution des Œillets. Le mouvement ouvrier et étudiant portugais, inspiré aussi par l'esprit de Mai, luttèrent contre le régime en faveur du respect des libertés fondamentales et la fin de la guerre coloniale.

En ce mois de janvier 1969, après avoir prononcé le mot grève, j'ai été convoqué devant des sbires de la police politique, qui sévissaient même au sein des entreprises.

Menacé de prison, et d'un service militaire prolongé (4 à 5 ans), et menacé plus tard (début du mois de juillet) de mort, j'ai pris la route de la clandestinité ce mois de juillet 1969 en direction de la France, où j'ai continué a lutter à côté des ouvriers français, en adhérant à la CGT, et poursuivi le combat pour libérer mon pays de la dictature.

Il est loin "Mon mois de mai 1968 avant et après " !

Nota As opiniões (preferência da redacção : máximo 20 linhas) e outras crónicas colocadas nas páginas PorugalNews do site AgoraPress . São crónicas e opiniões dos seus autores que não são forçosamente partilhadas pela redação ou pelos colaboradores do site agorapress.fr
O(s) autor(as)interessados-as, beneficiam dos mesmos espaços nas páginas do site ao mesmo titulo que as organizações políticas, económicas, sindicatos, associações ou toda a organização que respeita a liberdade de informação e de opinião. As crónicas têm por único objetivo de informar e provocar o debate no seio das opiniões públicas às quais as ditas opiniões ou crónicas são dirigidas
A redacção
Outros Comunicados e Informações Lusas Aqui
Vivemos dentro dum poço profundo
A. Dias

Tudo nos faz pensar que vivemos numa época fantástica … cheia de tecnologia … de informação, ao ponto que certas pessoas pensam que com toda esta tecnologia e esta época tão fantástica, a humanidade avançaria neste século XXI. Ler + aqui
NA
IMPRENSA
PORTUGUESA
AFP, Lusa, sapo.pt, jn.pt, dn.pt, agorapress.fr
ligne

“Sou uma montanha de Saudades
Sou uma fera
No meio duma selva
Sou um Deus sem religião
Sou uma estátua um monumento
Sou história e revolta
Sou povo que anda desorientado
Sou povo que quer lutar mas tem Medo do futuro e da Saudade
E portanto sou Abril, Liberdade, Justiça e Solidariedade
Sou revolução !”
©Texto : António Dias

AgoraPress Gazeta Lusa, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , et Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
aGORAPRESS GAZETA LUSA -
association de journalistes de presse indépendante multimédia

nous écrire :redaction@agorapress.fr

Assembleia da República, 29 de maio de 2018

COMUNICADO
PAULO PISCO REELEITO PARA A COMISSÃO NACIONAL DO PS

O deputado do PS eleito pelo Círculo da Europa, Paulo Pisco, foi reeleito membro da Comissão Nacional no 22º Congresso, que decorreu na Batalha.

De acordo com o artigo 59º dos Estatutos do Partido Socialista, a Comissão Nacional é o órgão deliberativo máximo entre Congressos, competindo-lhe estabelecer a linha da atuação do Partido, nomeadamente na esfera da sua ação política e zelar pela sua aplicação.

No âmbito das Comunidades, são ainda membros por inerência na Comissão Nacional os coordenadores das duas secções com maior número de militantes na Europa e das duas de Fora da Europa, atualmente, respetivamente, Paris e Metz e São Paulo e Rio de Janeiro.

Foi ainda eleita membro da Comissão Nacional a Secretária-Coordenadora do PS no Luxemburgo, Mili-Tasch Fernandes.

Paulo Pisco

Deputado do PS eleito pelo Circulo da Europa

Siga-nos / NOUS SUIVRE
"Toute" l 'actualité en vidéo avec les reportages agorapress TV
abonnez-vous a notre chaîne
agorapress surYoutube
http://www.youtube.com/
user/ agorapress
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
Actualités Accueil
France
News Politique
PortugalNews
Tribuna Libre
Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal - Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2005/2018 ®© AgoraPress a outra informação
 
<>
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
Pour nous contacter, cliquez ici Copyright © 2005/2018 agorapress Tous droits réservés.