L'autre Information A outra Informação
Accueil | AgoraPress TV | Photo Press | Editorial | Culture | Reportage Audio | Locales | Rédaction

AGORAPRESS TV Edito

Gilets jaunes : les vrais responsables


par A Dias
Point de vue AgoraPress TV
A Dias
France, 01 nov. 2018 - Depuis trois semaines, la France vit au rythme des blocages « imposés » par des français désespères qui n'arrivent plus à boucler leur fin de mois.
Au lendemain du 17 nov. Quand 280.000 gilets jaunes sont sortis dans les rues et bloqués ronds points centres commerciaux, le signal était assez fort. Mais du côté de Matignon où de l'Élysée, ils ont joué les durs, fait la sourde oreille, et n'ont ni apporté de solution politique ni social a ce jour.

Fallait-il s'en douter de ce positionnement de la part du gouvernement et du Président Macron ?

Certainement pas, « le jupitérien et maître des horloges » a décidé dans leur inconscient politique de jouer le pourrissement, croyant ainsi que le mouvement disparate d'une société française en pleine crise sociale et politique profonde, disparaissant comme elle est née.

Sauf que dans ce cas précis, le maître des horloges et sa verticalité qui a « anéantie les pouvoirs intermédiaires », vient de nourrir et d'augmenter le nombre de ceux qui, rejettent les partis, des syndicats, des politique et élus, au point de certains demander la destituions de l'assemblée nationale, la démission du Président de la République (une majorité de français), du gouvernement et la tenue d'élections anticipées, et la mise en place d'une assemblée citoyenne et populaire.

Si le maître des horloges et jupitérien qu'il est était vraiment proche de son peuple, il aurait dans l'immédiat agit et calmé le jeu mais non, il pense qu'il peut s'opposer a son peuple et faire ce qu'il veut au nom d'intérêts des plus riches et oublier d'un trait de plume ceux qui sont dans une misère noire et qui ne veulent plus subir la royauté des décisions d'un type que beaucoup considèrent comme arrogant, ayant tenu des propos et insulté les français .

Ce qui c'est passé a Paris, le samedi 1 er déc. 2018, illustre à merveille la politique de démolition entreprise par le pouvoir, celui de démolir cette France qui bouge et qu'aspire a un autre avenir.

Parmi les casseurs qui ont opéré et ont tout fait pour discréditer le mouvement des gilets jaunes, des vidéos, montrent clairement que des policiers déguises en Gilets Jaunes, était parmi les casseurs et menaient l'assaut contre les forces de l'ordre.

Quand ils étaient pris par leurs collègues de la police nationale ou CRS, étaient aussitôt relâchés et pouvaient continuer à participer au sabotage en cassant et incendiant, et ainsi saboter autant qu'ils le pouvait rendant les gilets jaunes responsables de la guérilla urbaine qui c'est déroulé hier à Paris, et qui tous les français sans exception condamnent.
Une faute politique majeure

Tous les journalistes, rédactions, préfectures, police et gouvernement connaissent depuis des jours et des jours les revendications des GJ, cela ne fait aucun doute.

Si le gouvernement et le Président, voulaient vraiment un climat apaisant dans une France en proie a des soubresauts révolutionnaires, il suffisait dés les premiers jours de donner son accord sur deux où trois revendications des GJ, et convoquer une réunion avec les, partis, syndicats, GJ, associations, et étudier toutes les autres revendications et au final trouver un accord qui satisfasse toutes les parties présentes dans le conflit.

Cela implique un changement de politique radicale, et cela Emmanuel Macron, ne l'acceptera jamais, c'est pour cela que les gilets jaunes vont continuer à descendre dans la rue, à manifester partout et à Paris.

Qu'il est fort probable que les gilets jaunes, vont recevoir le soutien des étudiants des collèges, lycées et universités, et qui dans les entreprises cela pourrait aussi se reproduire.

Car la petite étincelle qui mobiliserai toute les forces vives de la Nation ne s'est pas encore mise en marche, mais cela ne saurait tarder si le pouvoir n'apporte pas de réponses politiques et sociales a ce que nous vivons en ce moment et qui discrédite un peu plus la politique et ceux qui sont élus.

Cela c'est une faute majeur de la part du Président de la République, c'est parce que il y a absence de réponses politiques, que les manifestants réclament sa démission.

© Edition & Image Antonio Dias agorapress.fr
Orléans 02 déc. 2018 (France) (DR ©Crédits photos A Dias (DR)
+ d' Editoriaux
Journalistes tous des menteurs !?
Gilets jaunes : et après !
Pris au piège !
Les «  brésiliens  » passent un contrat avec le diable !
LES POMPES A FRIC
Les ennemis d'hier et d'aujourd'hui
Autrefois nous étions
Nous vivons dans un puits profond !
Bon d'accord tout le monde le savait
Um dia olhamos para o mar e houve uma ...
Nous suivre sur ces l iens des réseaux sociaux
https://twitter.com/agoraimprensa
https://www.youtube.com/results?search_query=agorapress
https://www.facebook.com/AGORAPRESS?fref=nf
Retour haut de page Voltar ao topo

Charlie
EDITORIAL
A Dias
© Crédits photo A Dias
FACEBBOK AGORAPRESS TV
L'autre Information A outra Informação https://t.co/j9kWYF9lqE
TWITTER— Dias Antonio (@agoraimprensa) 3 octobre 2018
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
globe
Suivez - nous facebook agorapress.fr le site N°1 d'information franco portugaise en France
AgoraPress TV Accueil Locales
AgoraPress TV Cultura
Photo Press Reportage Audio
Editorial Rédaction
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Cameraman : Vidéo photo A Dias
2005/2018 ®© AgoraPress a outra informação

<>
A
Agorapress tv
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
© Copyright 2005/2018 agorapress Tous droits réservés.