" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Portail Accueil | A la Une | Editorial | Politique | France Monde Europa | Portugal News | Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV | Culture | Contacts |
[ … Je n'écris pas parce que je dois écrire. J'écris ce que je pense, sinon je n'aurais rien à dire !" António Dias
« notre esprit d’humanité et de tolérance nous interdit de ne pas dire "nôtre" la vérité » o nosso espírito de tolerância nos proíbe de não dizer a “nossa” verdade Antonio Dias (DR)
Ce racisme "intellectuel" sournois sur les “bons et les mauvais immigrés”!
France 13 janv. 2018 - La France est un grand pays, et comme tous les grands pays, la présence de personnes étrangères "immigrés", n'est pas du goût de tout le monde.
Il y à ceux qui sont quelque peu racistes et ignorants, comme si la couleur de peau, où leur accent quand ils parlent serait un affront à la langue français.


C'est presque comme si un français d'origine bretonne où un basque se mettait à parler leur langue (dialecte), que cela dérangerait les imbéciles et ceux qui n'ont rien compris aux langues régionales, et qui sont sûrs de leur droit parce qu'ils sont français.
Il y à ceux comme le parti de l'extrême droite, qui font du racisme leur commerce en tenant des propos d'exclusion … cela n'est pas nouveau !
Déjà dans les années 60 quand l'immigration portugaise à été obligée pour des raisons économiques et pour des raisons politiques, a choisi la France, c'est parce qu'il y avait du travail.
La majorité des portugais qui arrivaient ne savaient pas lire ni écrire le français.
Les propos racistes a leur égard et les moqueries étaient monnaie courante "sale portos retourne dans ton pays "où " tu prends notre boulot, retourne chez toi portos".
Cela est du vécu pour des centaines voir des milliers de portugais, qu'a commencé avec la grande vague de migrants portugais vers le milieu et la fin des années 60.
Contrairement aux propos tenus par des (soi-disant) journalistes et dans une chaîne de télé, qui nous a habitué a des propos tenant compte des aspects historiques et une rigueur journaliste, a surpris plus d'un au sein de la communauté lusophone.
Ces journalistes qui essaient depuis des années de coller des étiquètes de "bon et de mauvais immigrés" en sa basant sur des idées préconçues, et faisant croire que l'immigration portugaise est une immigration "bien" intégrée" au contraire des autres ethnies comme: les magrébins où les africains (Afrique noire).
Pour argumenter ces "journalistes" ont cité comme exemple ce qui se passait dans les années 60, avec le "bidonville de Champigny", où les portugais vivaient dans des conditions déplorables et dans une insalubrité et une hygiène à faire vomir n'importe qui, et qui soi-disant ne disaient rien au contraire des immigrés actuels.
C'était une immigration qui se taisait … Voyons !
Autrement dit dans leur pensée et dans leur propos, la communauté portugaise ne disait rien et subissait.
Sauf que les portugais habitant dans ce bidonville "une honte pour le gouvernement de l'époque et pour la société française", luttaient et ont lutté pour avoir des conditions un peu dignes au milieu des rats qui proliféraient, et au milieu des immondices et des eaux usées stagnantes, quand même si leurs baraques étaient faites d'amas de tôles et de bois, et leurs lits au lieu d'un matelas c'était de la paille. Ils n'avaient pas trop le choix comme bien des français
Contrairement à ce qu'on pense, les portugais par centaines, ont adhéré aux organisations syndicales et politiques françaises.
Ont luté et participé aux manifestations organisées démocratiquement par les syndicats où les partis de gauche, et lutté a côté des français contre les guerres coloniales, pour améliorer leur niveau de vie, et aussi "participé même modestement" a l'avènement et à la victoire de François Mitterrand lors de l'élection présidentielle de mai 1981.
La communauté portugaise, est certes intégrée dans la société française, mais elle continue à lutter aux côtés des français contre toutes les formes d'injustice.
La cantonner a une diaspora qui soi-disant ne dirait rien …. vit renfermée sur elle-même, où l'opposer aux autres travailleurs immigrés présents sur le territoire français c'est avoir une ignorance totale en manifeste de ce que sont où peuvent être les portugais.
Si elle est invisible, ce n'est pas de sa faute.
Autant les autres communautés ont le droit de citer dans les médias, autant les portugais sont ignorés par les mêmes.
Ce n'est pas parce qu'elle n'est pas à la télé où dans les médias qu'elle n'existe pas où ne lutte pas.
Cette invisibilité est du faite des grands médias nationaux.
Nous réfutons toute forme de racisme et des propos tenus par des personnes sensées informées les français, qui voudrait faire croire que les portugais "sont les bons immigrés, et les autres des mauvais immigrés".
Vous qui parlez de nous sans le savoir, si vous voulez nous connaitre et faire connaître les portugais à la société française donnez-nous la parole et ne nous opposez pas a d'autres immigrés ni pratiquez ce racisme intellectuel sournois.
Nota : La communauté pour répondre a ce racisme et cette façon d'opposer les portugais aux autres communautés a mis en ligne une pétition, si vous vos sentez concerné … vous savez ce qui vous reste à faire !
[… « mon monde n’est pas celui des bêtes assoiffées de sang, ni des humains qui se déchirent pour quelques miettes, dans un monde qui nous voudrions qu’il fût humain et solidaire… » © Antonio Dias]
Nota : sont interdits de publication les commentaires à caractère raciste, homophobe, islamophobe et sexiste. Tous les commentaires que d’une façon où une autre porte atteinte à la dignité humaine. Le modérateur du site se réserve le droit de ne pas publier des commentaires s’ils ne portent pas sur le sujet où sont sans intérêt pour le lecteur
AUTRES TITRES ICI EN LIEN OU NON AVEC CELUI-CI
La crise qui mène au fascisme !?
Il fût un temps en France …
« Charlie Hebdo » et « Edwy Plenel » la polémique de trop !
Retour A la Une
Haut de page /voltar ao topo da página
Je suis Charlie
AgoraPress , solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , et Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone août 2017
AGORAPRESS GAZETA LUSA -
Association de journalistes de presse indépendante multimédia

nous écrire :redaction@agorapress.fr
abonnez-vous a notre chaîne
agorapress surYoutube
Abonnez-vous a notre chaîne
agorapress TV sur Youtube
video AGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr le site de la photo & vidéo reportage
Accueil
France
News Politique
Tribuna Libre
- Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal: Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2006/2018 ®© AgoraPress a outra informação, vídeo, foto reportagem
©
<>
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
Pour nous contacter, cliquez ici Copyright © 2005/2018 agorapress Tous droits réservés.