L'autre Information A outra Informação
La Une
France Monde
Éditorial
Reportage TV
PhotoPress
Locales
News Culture
Politique
AgoraPress TV VIDEO
Rédaction
CULTURA
© Crédits photo A Dias
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
2005/2020 ®©
AgoraPress a outra informação
redaction@agorapress.fr
POLITIQUE PCF

Communiqué
Propos racistes du candidat RN à Fleury

Ce mardi 8 juin, la République du Centre a consacré un article aux propos ouvertement racistes tenus sur les réseaux sociaux par Pascal Auger, candidat du Rassemblement national (RN) sur le canton de Fleury Les Aubrais.

Le PCF condamne avec la plus grande fermeté ces propos. Pascal Auger n'est pas un cas isolé.

Plusieurs candidats RN aux élections départementales ont été mis en cause ces derniers jours pour des propos racistes.

Face à la polémique naissante, le RN a été contraint de retirer son investiture à Pascal Auger mais a dans le même temps maintenu son soutien à sa binôme Angélique Gay.

Le RN baigne dans l'hypocrisie la plus totale : il prétend prendre ses distances tout en continuant de soutenir de facto le binôme Auger-Gay.

La multiplication des sorties racistes des candidats RN n'est pas une affaire de « dérapages » : c'est la conséquence logique du discours de division et de haine tenu par ce parti.

Dernier exemple sinistre en date, le choix du RN de cibler, dans ces tracts pourles élections départementales, les mineursisolés étranger à partir d'affirmations mensongères et de chiffres truqués.

Malgré son récent changement de nom, le parti de Marine Le Pen reste ce qu'il a toujours été : un parti d'extrême droite, antisocial et fondamentalement antirépublicain.

Le PCF continuera de se mobiliser contre l'extrême droite avec l'ensemble des forces progressistes .

Mardi 18 juin 2020, MagCentre a révélé que Jean-Paul Imbault, adjoint au maire d'Orléans chargé de la biodiversité, conseiller métropolitain et conseiller départemental du Loiret aurait usurpé le titre de Meilleur Ouvrier de France.

Pendant plus de 50 ans, M. Imbault a bâti sa carrière politique sur un mensonge.

A l'heure où la politique est souvent discréditée et où l'abstention atteint des sommets, ce genre de pratique contribue un peu plus à briser les liens de confiance entre les citoyens et leurs élus.

SI M. Imbault conservait ses mandats politiques malgré les révélations sur ces mensonges, les relations entre les élus et la population en seraient durablement affectées.

La section PCF d'Orléans condamne ces mensonges et demande donc à Jean Paul Imbault de démissionner de tous ses mandats politique
.  

 Schahin Karago

Serge Grouard met en danger le directeur régional de France 3

Depuis une semaine, Serge Grouard mène une énième bataille contre une rédaction, ici, celle de France 3, et s'attaque au Directeur Régional de France 3 Centre-Val de Loire sous prétexte que la chaîne refuse d'être un canal de communication de la Mairie d'Orléans et de diffuser un magazine sur les Fêtes de Jeanne d'Arc avec, comme voix off, une journaliste d'extrême droite.

Nous apprenons aujourd'hui, via un article du Canard Enchainé, que le directeur régional est menacé de mort et pourrait bénéficier d'une protection policière.

En criant à la censure et au complot, en laissant Pascal Praud livré en pâture le nom du directeur régional, et donc en alimentant la fachosphère, Serge Grouard se rend responsable des menaces de mort que subit le directeur régional.

Nous dénonçons l'attitude irresponsable du Maire d'Orléans et chroniqueur de CNEWS, Serge Grouard, et nous apportons notre soutien au directeur régional de France 3 Centre-Val de Loire et à toute la rédaction de France3.

NOS SUIVRE AUSSI

Antonio Dias Facebook et Dias Antonio (@agoraimprensa) / Twitter
Retour en haut / Voltar ao Topo
Sources infos : AFP, AP, Lusa, AgoraPress, Divers Média
© Crédits photo A Dias
Retour Autres News Politique

EDITORIAL
PHOTOSPRESS
Communiqué : Soutien à Dominique Tripet, pris à partie par Serge Grouard

@agoraimprensa

Ce jeudi 20 mai, lors du conseil municipal d'Orléans, le maire d'Orléans, Serge Grouard s'en est pris violemment à notre camarade et élue Dominique Tripet, dans une intervention d'une rare bassesse, caractérisée par son haut niveau de mépris envers le groupe d'opposition RCGE.

Mis en cause récemment sur l'affaire du « documentaire » des Fêtes de Jeanne d'Arc que France 3 Centre Val de Loire a fort heureusement refusé de diffuser, Serge Grouard a préféré s'attaquer à l'opposition pour ne pas avoir à assumer ses responsabilités.

En reprochant à Dominique Tripet un communiqué émis par notre section, Serge Grouard semble ignorer le fait qu'un parti politique n'est pas l'instrument de la volonté de son élu.e locale mais bien un outil collectif aux mains de l'ensemble de ses adhérent.e.s.

La section PCF d'Orléans tient à affirmer son entière solidarité et son amitié envers notre camarade Dominique Tripet. Nous sommes fiers de tout ce qu'elle a accompli et de tout ce qu'elle continue d'accomplir pour le bien de la population.

La section se félicite aussi que, face à ces attaques indignes, le groupe du Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes ait fait bloc en quittant collectivement la séance.

Serge Grouard poursuit une dérive de plus en plus inquiétante. Il mène un combat idéologique réactionnaire qui convient, peut-être, à un chroniqueur de C-News mais qui n'est pas en adéquation avec ce que l'on peut attendre d'un élu de la République s'adressant à d'autres élu.e.s de la République.

Les communistes d'Orléans continueront, aux côtés de l'ensemble des forces progressistes, de lui opposer un projet de transformation sociale, au service de la population correspondant aux valeurs de la République.

Schahin Karagoz

AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction