" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
a la Une |Editorial | Monde | France | Politique [ Locales |PortugalNews | Tribuna Libre | photo reportage | agoraPress TV | Culture | Contacts |
© crédits photo A Dias

Tous nous savons que lors d'une manifestation organisée par les syndicats, partis politiques où associations, il peut avoir une certaine tension.

Chaque responsable des dites organisations, comme la police qui veille à la sécurité des citoyens est la pour veiller à la sécurité de tous en cas de débordements justifiés où pas.

Lors de la manifestation des organisations syndicales qui est parti à 15 heures de Place d'Arc en direction du théâtre d'Orléans, nous avons délaissé volontairement la salle du théâtre où se déroulait le Congrès des régions, pour suivre de près la manifestation et prendre des potos de celle-ci et en faire part a nos lecteurs.

Notre rôle de journaliste est parfaitement assumé, et les accréditations pour suivre le Congres ont été délivrées par l'organisation du Congrès.

La manifestation arrivée a l'hauteur du théâtre à été stoppé par des forces de police en tenue d'anti émeute.

Dans notre "inconscient" ayant le badge délivré par les organisateurs, lorsque la manifestation est arrivée au barrage de police nous sommes passés de l'autre côté des barrières pour prendre des photos, pensant être libre de nos mouvements, puisque parfaitement indentifiable.

Cela apparemment ne semble pas avoir été du goût d'un des policiers qui nous a demandé une première fois de passer derrière les barrières.
Quelques photos plus tard et l'interview d'un élu, le policier "plutôt zélé" a demandé a que je m'identifie en montrant ma *carte de presse française.

Quand je rétorquai que j'avais l'accréditation de presse et j'étais journaliste, le "dit" policier a répondu "je sais que vous êtes journaliste, mais montré-moi votre carte de presse française avec le logo français".
Je répliquais alors que les seules cartes de presse que j'avais sont celles de correspondant de presse lusophone (datte limite arrivé à l'expiration, or la carte de presse du site), que j'ai en ma possession sont celles des médias portugais.

Pour toute information, pou ceux qui ne savent pas.

Une carte de presse délivrée par un média européen, où a titre personnel a partir du moment que le média est reconnu n'oblige pas le tenant de cette carte à en avoir une carte de presse française.

*La carte de presse française n'étant pas nécessairement obligatoire, a partir du moment qu'un document équivalent est délivré par le média pour lequel vous rédigez des articles où faites des photos de quelque soit l'événement public.

Je ne sais pas si c'est ma figure bronzé, le bouc, ou la veste de couleur plutôt rouge qui a déplu au policier et qui aboutit a un contrôle d'identité.

Un policier trop zélé, où il fait de l'état d'urgence sa loi, et son bon vouloir allant jusqu'à contrôler un journaliste qui n' est somme toute qu 'un observateur et pas un acteur des événements auxquels il rend compte dans quelque soit le lieu public que ces évincements se déroulent !

Petite note de fin, affin de pouvoir me rendre à la fin des travaux dont celui que clôturait le congrès des régions de France, et qui n' était autre que le Président de l' assemblée nationale, il aura fallu l' intervention d' un collègue du journal Libération qui une fois après avoir parlé avec un gradé de la police celui-ci a suggéré que je contourne le problème en passant par une rue parallèle a celle où se déroulait la manifestation.

Nota As opiniões e outras crónicas colocadas nas páginas PorugalNews do site AgoraPress . São crónicas e opiniões dos seus autores que não são forçosamente partilhadas pela redação ou pelos colaboradores do site agorapress.fr
O(s) autor(as)interessados-as, beneficiam dos mesmos espaços nas páginas do site ao mesmo titulo que as organizações políticas, económicas, sindicatos, associações ou toda a organização que respeita a liberdade de informação e de opinião. As crónicas têm por único objetivo de informar e provocar o debate no seio das opiniões públicas às quais as ditas opiniões ou crónicas são dirigidas
A redacção
Nota sont interdits de publication les commentaires à caractère raciste, homophobe, islamophobe et sexiste. Tous les commentaires que d’une façon où une autre portent atteinte à la dignité humaine. Le modérateur du site se réserve le droit de ne pas publier les communiqués où des commentaires s’ils ne portent pas sur le sujet décrit où sont sans intérêt pour le lecteur ...
Autres Tribunas Outras Tribunas
Remettre en cause les aides au maintien, c'est condamner l'agriculture biologique !
SOS pour nos EVS / Titularisation des EVS
Sécurisons les travailleurs, pas les actionnaires !
A realidade da imigração no sudoeste alentejano
Voltar ao topo / Retour haut de page
Je suis Charlie
AgoraPress Gazeta Lusa, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
EDITORIAL
"Un homme politique ne ment jamais il oublie seulement de dire la vérité"
© A. Dias
"Le plus grand ennemi du citoyen, est le citoyen lui-même" © A. Dias
" La vie n' est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours"
© A. Dias
agorapress TV
sur Youtube
video aGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
News Monde
PortugalNews
News Politique
News Locales
agorapress TV
Photo reportage
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2017®© AgoraPress Gazeta Lusa a informação, vídeo, foto reportagem
<>
aGORAPRESS GAZETA LUSA -
Association de journalistes de presse indépendante multimédia

Nota : ® attention toutes les photos et textes, bénéficient du © copyright| Mentions légales |
™ © Copyright AgoraPress Gazeta Lusa 2006/2017 All rights reserved
site conçu par Antonio Dias (correspondant de presse franco portugaise) dans son intégralité - photo, texte, vidéo, Infographie et maquette du site -