" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Accueil | A la Une | Editorial | Politique | France Monde | Portugal News | Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV | Culture | Contacts
TRIBUNA LIBRE
ligne multicouleur

 

Dans notre région, le nombre insuffisant de médecins, la démographie de la profession et l’inégale répartition sur le territoire contribuent à créer ce qui est parfois ressenti par les habitants comme une véritable rupture du pacte républicain.

La région Centre-Val de Loire se caractérise en effet par une densité médicale parmi les plus faibles de France, avec un vieillissement accentué du corps médical. Certains départements sont particulièrement touchés par la chute des effectifs de médecins généralistes : le Cher et l’Eure-Loir (-19% entre 2007 et 2016) et l’Indre (-21%). En parallèle, les densités médicales de spécialistes sont à de rares exceptions significativement plus faibles en région qu’à l’échelle nationale.

Face à ce constat, la Région Centre-Val de Loire figure parmi les premières collectivités territoriales à s’être mobilisée pour contribuer à remédier à ce problème de désertification médicale qui génère une vive fracture sociale et territoriale.

L’acuité des besoins médicaux tant dans le secteur urbain que dans les zones rurales, tant en généralistes qu’en spécialistes, et l’absence de réponse unique et unilatérale pour y répondre impose de franchir une nouvelle étape dans les politiques nationale et régionale en matière de santé pour relever le défi d’une médecine pour tous, sur tous les territoires.

La proposition de loi reprend une des propositions phare du rapport "35 mesures pour la Santé" en Région Centre Val de Loire, adopté à l’unanimité par le Conseil régional le 19 octobre dernier.

Mesure n°3: La Région Centre-Val de Loire demande la mise en œuvre d’un conventionnement différencié des médecins généralistes selon leur zone d’installation pour faire face à la situation. La Région demande, comme le fait la proposition récente de la Cour des Comptes, un conventionnement sélectif des médecins spécialistes.

Dès la session plénière du 16 décembre 2016, la Région défendait l’ouverture d’un débat national sur le conventionnement des médecins et souhaitait appuyer les initiatives visant à favoriser de manière forte l’exercice en zones carencées par des conventionnements différenciés selon que l’on se situe en zone carencée ou en zone excédentaire

Les députés signataires proposent un dispositif de régulation de l’installation appelé «conventionnement territorial ». Ce conventionnement avec l’assurance maladie sera encadré dans les zones où il y a des excédents en matière d’offre de soins. Cela obligerait les médecins à s’installer dans les zones déficitaires. Cette idée –appliquée pour les pharmacies- a souvent été évoquée comme solution à la désertification médicale mais rejetée avec virulence par les médecins libéraux et par les gouvernements successifs qui ne veulent pas « d’un front des médecins ».

Nota sont interdits de publication no site agorapress.fr les commentaires à caractère raciste, homophobe, islamophobe et sexiste. Tous les commentaires que d’une façon où une autre portent atteinte à la dignité humaine. Le modérateur du site se réserve le droit de ne pas publier les communiqués où des commentaires s’ils ne portent pas sur le sujet décrit où sont sans intérêt pour le lecteur ...
Autres Tribunas Outras Tribunas
Voltar ao topo / Retour haut de page
Je suis Charlie
AgoraPress, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
EDITORIAL
"Un homme politique ne ment jamais il oublie seulement de dire la vérité"
© A. Dias
"Le plus grand ennemi du citoyen, est le citoyen lui-même" © A. Dias
" La vie n' est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours"
© A. Dias
agorapress TV
sur Youtube
Nota d' information
Nota Madame Monsieur, 
Nous avons reçu votre communiqué de presse que nous publions dans nos colonnes. Cependant nous avons constaté que la plupart des organisations, rédigent des communiqués qui ont tendance a être trop longs, ce qui par expérience n' invite pas les lecteurs a s'y intéresser, et l' absence de titre pertinent encore moins.
Nous demandons donc à toutes et tous, de bien vouloir dans l' intérêt même de leur (association, parti, syndicat), où a autre de bien vouloir aller à l' essentiel en réduisant leurs communiqués a une vingtaine de lignes maximum.
Cordialement, 
La rédac
Nota As opiniões e outras crónicas colocadas nas páginas do site AgoraPress . São crónicas e opiniões dos seus autores que não são forçosamente partilhadas pela redação ou pelos colaboradores do site agorapress.fr
O(s) autor(as)interessados-as, beneficiam dos mesmos espaços nas páginas do site ao mesmo titulo que as organizações políticas, económicas, sindicatos, associações ou toda a organização que respeita a liberdade de informação e de opinião. As crónicas têm por único objetivo de informar e provocar o debate no seio das opiniões públicas às quais as ditas opiniões ou crónicas são dirigidas
A redacção
video aGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
Accueil
France
News Politique
Tribuna Libre
- Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal - Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2006/2018 ®© AgoraPress a outra informação, vídeo, foto reportagem
©
<>
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
Pour nous contacter, cliquez ici Copyright © 2018 agorapress Tous droits réservés.