" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Actualités Accueil | a la Une |éditorial | News Politique | France Monde Europa | PortugalNews| Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV Orléans | Culture | Mentions Légales |
NEWS POLITIQUE
Naguère !
Opinion - Depuis quelques années, j'ai cette "mauvaise" impression, que nos sociétés, les personnes qui la composent, les pouvoirs et contre pouvoirs sont devenus obsolètes, au point que plus personne ne parle a personne et ne sait plus écouter l'autre, et qu'il faudrait une transformation radicale.
En France, il a un peu plus d'un an contre toute attente, a élu un jeune Président à la Présidence de la République Française.
Vu sa jeunesse et son ardeur à défendre ses convictions, certains pensaient que malgré qu'il soit élu avec seulement 15% de l'électorat, il serait humble et respectueux des autres.
Qu'il saurait écouter, et prendre en compte les opinions de tous les autres et puis qu'il prendrait la meilleure des décisions au nom des intérêts de tous.
Mais déjà son "intronisation", nous en dit beaucoup sur le personnage.
Cette "intronisation" ne fût pas celle d'un geste humble, noble et républicain, mais celui d'un puissant monarque, qui a renvoyé à la France d'abord et surtout aux français qu'il était le maître et quelque part un Dieu. Même si c'est un Dieu de pacotille, mais un Dieu qui se voulait rassurant mais qui est comme un caméléon quelque part habillé et agissant comme un être qui aurait pour compagnon le diable qui régent et qu’agit au nom des puissants et des riches … monnaie … monnaie …
Au nom du modernisme et de sa vision qui ne voit que de la monnaie comme horizon, le président des riches, continue à frapper avec sa politique de destruction du service public. D'autres avant lui ont fait de même, mais ils avaient l'art et la manière de le faire.
Le Président actuel, lui tape dans le tas. Même s'il sait que le problème de la France, n'est pas celui des fonctionnaires leur soi-disant "trop grand nombre", et le coût pour la communauté.
Quand ont parle fonctionnaires il faudrait faire le distinguo. Entre ceux qui sont d'intérêt national (police, santé, armée, éducation, transports, la poste), et les fonctionnaires territoriaux qui sont deux corps distincts du pouvoir régalien.
Ensuite parler de réforme, il faudrait déjà commencer par le haut et pas par le bas. Or ce président comme les précédents fait la même erreur.
Il faudrait déjà savoir quels sont les économies qu'il est possible de faire dans les missions régaliennes de l'Etat au lieu de commencer par le bas de l'échelle.
Prenons le dernier exemple : le rapport Borloo sur les banlieues.
Le président n'a rien annoncé de concret et pourtant le battage médiatique, laissait croire qu'enfin les banlieues allaient changer de visage et allaient devenir plus humaines et plus vivables, dans la paix et dans la tolérance, et que les bandes organisées allaient disparaitre, et la vie recommencer.
Une fois de plus, c'est d'abord l'effet d'annonce et la réalité devient ce qu'elle a toujours été cruelle, et qu'il faut toujours se méfier de la parole des politiques quelque soit leur degré de fonction au niveau de l'Etat.
Naguère, les français, malgré certains coups portés contre les plus pauvres, avaient le sentiment que l'homme où la femme politique, écoutaient leurs doléances et apportaient des réponses.
A ce jour ont fait tout dans la précipitation, l'audimat et la communication, mais sans résultats concrets … et ça c'est le nouveau effet Macron.
Après le dégagisme, et le président des riches, nous sommes sur la ligne de départ du lièvre qui veut courir vite, mais qui ne sait pas éviter les pièges qu'il se tend à lui-même … celui de vouloir continuer dans l'ignorance et les souffrances de ses concitoyens.
Et cela c'est grave même pour le Président … des riches et du dégagisme!
Crédits photo et texte A Dias
Autres NewsPolitique ICI
Hospitaliers du CHR Orléans
PORTUGUESA
* Sources : agences de presse, médias & agorapress
Source Infos : agences de Presse, AgoraPress Gazeta Lusa & médias
© Le site AgoraPress Gazeta Lusa est mis à jour tous les jours © Crédits photos et texte A. Dias
JE SUIS CHARLIE
AgoraPress , solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
aGORAPRESS GAZETA LUSA -
association de journalistes de presse indépendante multimédia

nous écrire :redaction@agorapress.fr
Suivez - nous facebookyoutube
agoraPress TV
abonnez-vous a notre chaîne
agorapress surYoutube
arts & Culture
en bref ... en bref ... en bref... en bref ...
agorapress.fr L' autre Information - a Outra Informação
Actualités Accueil
France
News Politique
PortugalNews
Tribuna Libre
Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal - Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2005/2018 ®© AgoraPress a outra informação
© ligne
<>
aGORAPRESS
association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est adhérant de Reporters Sans frontières (RSF) adhésion oct. 2017)
Nota : ® attention toutes les photos et textes, bénéficient du © copyright| Mentions légales |
™ © Copyright AgoraPress 2006/2017 All rights reserved
site conçu par Antonio Dias (ex correspondant de presse franco portugaise) dans son intégralité (photo, texte, vidéo, Infographie et maquette du site )