" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Actualités Accueil | a la Une |éditorial | News Politique | France Monde Europa | PortugalNews| Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV Orléans | Culture | Mentions Légales |
News France Monde

Transports en commun Liberté Egalité Gratuité ?

Ce samedi a eut lieu le lancement la campagne transport gratuit, avec distribution de tracts et signature de pétition place de Gaulle à partir de 14h. Cette campagne de distribution de tracts et d'information du public était organisée par le PCF et la JC.
Voici la teneure des propos et les appels des deux organisations communistes pour dans l'avenir proche touts les habitants d'Orléans et de l'agglomération puissent en bénéficier

5 raisons de défendre le droit aux transports gratuits dans l'agglomération

Que ce soit pour aller au travail, au lycée, à l’université ou à nos loisirs, nous avons tous besoin de nous déplacer.

Le prix des transports en commun peut être un facteur d’exclusion pour une partie de la population (étudiants et scolaires, habitants des quartiers populaires, chômeurs, retraités…).

1 - un droit au transport

La gratuité des transports en commun répond à un impératif écologique et de santé publique : - La pollution de l’air coûte chaque année près de 100 milliards d’euros à la France.*

- 650 000 journées d’arrêt de travail sont prescrites chaque année à cause de la pollution.

* - 48 000 morts par an sont causées par la pollution.*

Démocratiser et généraliser le recours aux transports en commun, c’est donc agir concrètement pour baisser la pollution, c’est aussi engager la transition énergétique pour lutter contre le dérèglement climatique.

*Rapport sénatorial n°610 du 15 juillet 2015 sur le coût économique et financier de la pollution de l’air.

2 - une mesure écologique

Alors qu’actuellement le prix des transports en commun varie sensiblement suivant les situations (retraités, étudiants, salariés bénéficiant d’une participation de l’entreprise, personnes n’utilisant pas assez les transports pour qu’un abonnement soit rentable…), la gratuité favoriserait l’égalité entre tous les usagers : chacun contribue déjà en fonction de ses revenus par le biais de l’impôt.

Ainsi, aujourd’hui, un lycéen de l’agglo paye pour se rendre en cours en bus, tandis qu’un lycéen hors agglo peut utiliser le réseau Rémi gratuitement.

3 - Une mesure d’égalité gratuite le transport

4 - un meilleur service public

Mettre en place la gratuité des transports en commun, c’est réorganiser le réseau pour augmenter la fréquentation. Là où priment les impératifs de rentabilité et de profit, la gratuité permettrait de changer de logique et de repenser les lignes en fonction des besoins de la population.

La gratuité des transports en commun doit donc s’accompagner de la multiplication de parkings relais en périphérie d’Orléans afin d’assurer une égalité de traitement à tous les citoyens quel que soit l’endroit où ils habitent.

La gratuité des transports en commun ne doit pas conduire à des suppressions de postes, mais à une réorientation des contrôleurs vers des emplois de conducteurs ou des missions de médiateurs et d’accompagnateurs pour les écoliers et les personnes en situation de handicap.

La délégation de service public à Kéolis engendre un coût supplémentaire : la rémunération des actionnaires de ce trust. La gestion des transports directement par Orléans Métropole éviterait le versement de bénéfices à un groupe privé.

Les employeurs remboursent aujourd’hui 50% de l’abonnement de leurs salariés.

Dans la mesure où ils n’auraient plus cette dépense, les communistes proposent une augmentation de 0,2% du versement transport, ce qui signifie plus de 6 millions d’euros de recettes supplémentaires par an pour la métropole !

Le coût des transports en commun est aujourd’hui majoritairement assumé par Orléans métropole, grâce au versement transport assuré par les employeurs : les abonnements ne représentent que 20 % du budget du transport.

Le coût estimé de la gratuité se situe entre 18 et 19 millions d’euros par an, soit moins de 2,5% du budget de la métropole (639 millions en 2018). La gratuité des transports en commun est donc bien un choix politique.

6 étapes pour y arriver

  • 1 Rendre immédiate la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution de l’air.
  • 2 Assurer l’égalité entre tous les écoliers, collégiens et lycéens : pas de différence de prix entre Rémi et TAO, gratuité pour les scolaires.
  • 3 Assurer des tarifs identiques à la montée dans les bus et aux bornes automatiques, afin de ne pas être pénalisé par l’absence de borne près de chez soi.
  • 4 Rendre gratuites les navettes dans le centre-ville et les lignes de substitution lors des travaux de maintenance du tram.
  • Proposer, dans un premier temps, des tarifs accessibles en fonction des revenus des ménages et du taux de bourse pour les étudiants.
  • 5 Ouvrons le débat en grand !
  • 6 Des réunions dans chaque commune autour de la faisabilité de la gratuité des transports en commun sur l’agglomération orléanaise.
Retour en haut de page
point rouge Les Autres titres
Manifestation monstre de motards à Orléans
- L'astuce Orange pour gonfler les prix des abonnements
- Fonctionnaires : des milliers dans les rues d'Orléans
- Turbulences sociales en France à compter du 22 mars
- Contre la fermeture du Bureau de poste: L'appel du maire de Semoy aux habitants de la commune
- Orléans : les retraités manifestent en nombre
ligne multicouleur
Je suis Charlie
AgoraPress, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
EDITORIAL
"Un homme politique ne ment jamais il oublie seulement de dire la vérité" © A. Dias
"Le plus grand ennemi du citoyen, est le citoyen lui-même" © A. Dias
" La vie n' est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours"
© A. Dias
agorapress TV
sur Youtube
A LA UNE IN FOCUS
video aGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
Actualités Accueil
France
News Politique
PortugalNews
Tribuna Libre
Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal - Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2005/2018 ®© AgoraPress a outra informação
©
<>
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
Pour nous contacter, cliquez ici Copyright © 2018 agorapress Tous droits réservés.