" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Portail Accueil | A la Une | Editorial | Politique | France Monde Europa | Portugal News | Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV | Culture | Contacts |
" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
News France Monde
église_semoy
Semoy : route dangereuse ?
Semoy le 09 janv. 2018 - Avant la fin de l’année dernière, la commune de Semoy, a engagée des travaux de rénovation de la chaussée et des trottoirs et procédé à « l’embellissement », de l’entrée de la commune côté sud (sortie voie rapide).

Ainsi depuis l’entrée et jusqu’au lieu dit (le Coin Curieux) sur la route de Saint Jean de Braye, il ne peut pas être dit que les travaux sont à l’hauteur des espérances des riverains
Plus de deux cents mille euros ont été engagés dans ces travaux « pour seulement un tiers de la longueur de la route » , et curieusement le trafic routier sur la commune et sur cette portion comme tout au long de cette route principal qui traverse la commune de part en part, s’avère après les travaux que le « mal » qui ont voulait gommer « vitesse » des voitures est toujours la … et ce ne sont pas les plateaux et ralentisseurs qui dissuadent les automobilistes.

Pour se rendre compte véritablement de qu'il fallait faire en matière de sécurité et de faire en sorte que le trafic soit ralenti et les vitesses réglementaires observées, peut-être qu'il fallait plutôt "réparer" le bitume entre la rue des Tarètes jusqu'a la Motte du Moulin, et se donner un délai de six mois d'observation du trafic et agir en fonction des données variables du trafic et la meilleure façon de le ralentir … mais non !

Des normes techniques à la poubelle

Un plateau trop haut (route de Saint Jean de Braye), ne respectant pas les normes établies qui parce que trop surélevés provoque des dégâts sur les bas de caisses des voitures et compris les bus de la (TAO) ville.
De toute façon quoi qu’on fasse cela n’arrêtera pas les chauffards (commente un riverain).
Avec les jardinières plantés la, cela deviendra a plus où moins long terme probablement une zone d’accidents
Lorsque un technicien de l’entreprise de transports en commun de l'agglomération, fait ces remarques (donne son point de vue technique), aux élus lors de la réception des travaux, ceux-ci indiquent au technicien en question « c’est nous qu’avons payé et c’est nous que décidons » … « c’est comme ça, et un point c’est tout ».
Le technicien (selon des témoins) ayant entendu cela a tourné les talons et est retourné à son bureau. Plus tard lorsque l’élu pose la question « où est passé le technicien de la TAO ? » Un responsable du suivie des travaux pour la métropole, lui répond « vous avez dit qu’il n’avait rien à dire, il est rentré a son bureau ».


Des trottoirs « piste cyclable » ?

Dans les aménagements de cette portion de la route principale, les trottoirs (côté impaire) ont été rehaussés et élargies pour permettre aux cyclistes d’y circuler. Il semblerait que le type de revêtent du trottoir selon un cycliste « est un véritable « casse gueule », ainsi les cyclistes se refusant d’emprunter le parcours. A ce jour aucune signalisation au sol ou aérien n’est visible a croire que le trottoir « piste cyclable » est devenue caduque.

L’entrée de ville

Une bonne partie de l’argent dépensée dans les travaux de réfection de la route pouvaient être mis ailleurs.
Aménager l’entrée de ville en plantant des arbres et en aménageant un jardin avec quelques bancs pourquoi pas.
Mais pourquoi avoir construit un pont qui traverse une partie du « dit jardin » et aussi le ruisseau, alors qu’à une vingtaine de mètres il à un passage qui permet aux badauds de pouvoir se balader à pied où en vélo.
Cela s’appel gaspiller inutilement de l’argent public, alors que les sommes mises là dedans pouvaient servir a d’autres aménagements comme par exemple entretenir la majorité des routes de la commune qui sont dégradées (exemple rue de la Monnerie), ont avancé des riverains.

La démocratie participative à la façon Laurent Baude

Faut ‘il rappeler ici qu’un des slogans de la campagne des élections municipales à Semoy, qui a élu l’équipe de Laurent Baude, contre celle du regretté et ancien Maire de la commune Pierre Ody, était basée sur la –démocratie participative-.
Dans des aménagements et des travaux comme celui de la route de Saint Jean de Braye, aucun des riverains a été consulté où donné son avis (ils n'ont toujours pas digéré ce manque de démocratie participative tant annoncée !).
La seule participation des riverains concernant ces travaux de la route de Saint Jean de Braye, ce fût celle d’une réunion d’information, présentée par les techniciens de l’agglomération dont tout avait déjà été décidée et donc bouclé.
Comme quoi, il ne faut jamais prendre des promesses pour argent comptant, il faut se tenir à des choses concrètes, car les promesses sont le fruit de celui qui les annonce, et pas forcement de ceux a qui elles sont adressées où en sont les bénéficiaires.
point rouge retour News France Monde Cliquez ici
ligne multicouleur
Je suis Charlie
AgoraPress, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone le 18 août 2017
EDITORIAL
"Un homme politique ne ment jamais il oublie seulement de dire la vérité" © A. Dias
"Le plus grand ennemi du citoyen, est le citoyen lui-même" © A. Dias
" La vie n' est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours"
© A. Dias
agorapress TV
sur Youtube
A LA UNE IN FOCUS
video aGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
Accueil
France
News Politique
Tribuna Libre
- Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal - Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2006/2018 ®© AgoraPress a outra informação
©
<>
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
. AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
Pour nous contacter, cliquez ici Copyright © 2018 agorapress Tous droits réservés.