Accueil Actualités | PortugalNews | Editorial | Monde [ Locales | photo reportage | AgoraPress TV | Culture | Contacts |
bouton [ Quoi qu'on dise la vraie Liberté elle n'existe toujours pas ! ] Copyright © Antonio Dias (DR) bouton
[ … Je n'écris pas parce que je dois écrire. J'écris ce que je pense, sinon je n'aurais rien à dire !" António Dias
« notre esprit d’humanité et de tolérance nous interdit de ne pas dire "nôtre" la vérité » o nosso espírito de tolerância nos proíbe de não dizer a “nossa” verdade Antonio Dias (DR)
Par: Antonio Dias - rédaction@agorapress.fr
France,29 août 2017 Dans quelques jours cela sera la fin des vacances, et alors revenus aux problématiques du quotidien les français vont s'apercevoir que l'avant et l'après les congés ce n'est plus la même chose.
Depuis qu'ils ont élu Monsieur Macron, la politique de celui-ci est de "piocher" dans les portefeuilles de ceux qui travaillent. Les plus riches dans sa nouvelle politique sociale seront épargnés. Les autres les plus humbles passeront à la caisse.
Les présidents de la République actuel ménent depuis des années une politique sociale qui consiste à niveler par le bas les revenus des français. C'est ainsi que depuis des années les français d'une façon général ne croient plus dans la classe politique et encore moins dans leurs partis.

Avec sa politique en faveur des puissants, les français l'ont compris et ne sont pas fous, quand depuis des semaines sondage après sondage il dégringole - les français d'une façon général ne lui font pas confiance - .
Certains pouvaient penser qu'avec son élection une nouvelle ère de prospérité s'annonçait pour tous les français.
Apparemment il faut remettre cela à plus tard !
Quand Emmanuel Macron prétend que la France "n'aime pas les reformes où ne serait pas réformable. Le président français se trompe. L'stabilité politique d'un pays et d'un gouvernement passe d'abord par la confiance dans ses dirigeants et dans la politique menée par le gouvernement. Dès lors que le pouvoir politique s'écarte la confiance n'est plus de mise et les ennuis commencent.
Les paroles de ses derniers jours sont celles d'un politicien doublé autrefois d'un gestionnaire d'une banque française puissante.
Pour la petite histoire, dans une banque, il y à des banquiers qui vous font croire qu'ils sont avec leurs clients. Tant qu'il y à de l'argent dans les comptes des clients personne ne les entent parler et les clients ne sont pas sollicités sauf si il y à beaucoup d'argent dans leur compte courante. Mais dès que les clignotants s'allument le banquier s'inquiété pour son argent et le compte en débit.
En attendant pendant que tout allait bien la banque ne s'est pas affolée. N'a pas proposé à ses clients de l'argent pas cher, ou des comptes rémunérateurs autres que les produits toxiques.
Monsieur le Président, devient au gré des semaines un produit toxique, qui veut niveler par le bas le portefeuille de la majorité des français autres que ceux qui possèdent déjà des millions.
Pour protéger les amis banquiers et le puissant patronat, il veut casser le code du travail, donc dans quelques heures nous verrons ses ordonnances qui vont être mises en œuvre et les droits de millions de travailleurs se réduiront comme cela se produit depuis des dizaines d'années - à cause d'organisations syndicales irresponsables qui défendent d'abord leurs intérêts en se rapprochant du pouvoir -.
Donc dans les prochains jours, après un repos bien mérité, soyez prêts à descendre dans la rue comme le préconisent déjà certaines organisations syndicales.
Nous pourrions donc avoir une rentrée sociale chargée avec des manifestations de rue dans tout le pays, à moins que les français las des politiques et de leurs promesses acceptent de se faire emmener à l'abattoir et soient prêts à rejoindre déjà les millions de pauvres de ce pays. Des chômeurs. Des sans abri. Et de tous ceux qui depuis plus d'une décennie ont baissé les bras !

Nota : sont interdits de publication les commentaires à caractère raciste, homophobe, islamophobe et sexiste. Tous les commentaires que d’une façon où une autre porte atteinte à la dignité humaine. Le modérateur du site se réserve le droit de ne pas publier des commentaires s’ils ne portent pas sur le sujet où sont sans intérêt pour le lecteur
AUTRES TITRES ICI EN LIEN OU NON AVEC CELUI-CI
Retour A la Une
Haut de page /voltar ao topo da página
Je suis Charlie
AgoraPress Gazeta Lusa, solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , et Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone août 2017
AGORAPRESS GAZETA LUSA -
Association de journalistes de presse indépendante multimédia

nous écrire :redaction@agorapress.fr
abonnez-vous a notre chaîne
agorapress surYoutube
Abonnez-vous a notre chaîne
agorapress TV sur Youtube
NEWS EN BREF
Nuit Debout - Orléans et Loiret les mercredis et vendredis à partir de 19 heures Place du Martroi
video AGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr le site de la photo & vidéo reportage
News Monde
PortugalNews
News Politique
News Locales
- Photo reportage
News Culture
<>
AGORAPRESS GAZETA LUSA -
Association de journalistes de presse indépendante multimédia

Nota : ® attention toutes les photos et textes, bénéficient du © copyright| Mentions légales |
™ © Copyright AgoraPress Gazeta Lusa 2006/2017 All rights reserved
site conçu par Antonio Dias
(ex correspondant de presse franco portugaise) dans son intégralité (photo, texte, vidéo, Infographie et maquette du site
)