" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
Portail Accueil | A la Une | Editorial | Politique | France Monde Europa | Portugal News | Tribuna Libre | photo | AgoraPress TV | Culture | Contacts |
[ … Je n'écris pas parce que je dois écrire. J'écris ce que je pense, sinon je n'aurais rien à dire !" António Dias
« notre esprit d’humanité et de tolérance nous interdit de ne pas dire "nôtre" la vérité » o nosso espírito de tolerância nos proíbe de não dizer a “nossa” verdade Antonio Dias (DR)
La déconstruction de la République
Par: Antonio Dias - rédaction@agorapress.fr
Éditorial du 21 octobre 2017

Depuis des dizaines d'années, et surtout après mai 68, le patronat dans sa globalité et investisseurs de tous poils désireux de prendre le contrôle des gouvernements et des pays, ont petit à petit mis en marche par des petites touches un plan de déconstruction de la République protectrice de ses citoyens.

Détruit méthodiquement au fil des années les liens sociaux dans la société, en détruisant le lien sociétal, l'économie industrielle et culturelle, par la mise en place de cette politique destructrice, par des petites touches qui s'avère insidieuse, et qui mine de l'intérieur toutes les étages de la République.

Des fleurons de l'industrie disparaissent par la mise en place de cette déconstruction.

Réduit les travailleurs au rang de machines ou des Kleenex jetables, comme disaient naguère les syndicats.

Les entreprises vont s'installer ailleurs dans d'autres pays de l'Europe où de l'Asie, et peu importe que le travailleur souffre, qu'il conteste, qu'il manifeste, et qui proteste.

Le pays se vide de son parc industriel et de ses fleurons. Des régions entières qui faisaient la fierté de l'État et des ses habitants, sont devenus des multiples friches industrielles.

Cette politique de déconstruction est aussi un appel d'air a tous les fanatiques intérieurs et extérieurs, qui visent a provoquer la division et a retourner le citoyen le plus aisée contre le plus pauvre au sein de cette société consumériste, qui gaspille et pollue à souhait condamnant a terme l'humanité au chaos et aux guerres.

Cette déconstruction de l'État ne protège plus, elle est insidieuse ... et même au plus haut sommet de l'État elle est devenue une façon de faire de la politique.

Les régions se désertifient.

L'État n'est plus présent et presque tous les services de l'État, à tous les niveaux disparaissent au profit de grandes sociétés multinationales. Multinationales qui contrôlent l'argent l'économie, le lien social, la santé, la culture, l'eau, l'énergie.

L'agriculture qui au lieu d'être une politique de développement durable, est devenu au fil des années la première des sources polluantes (nappes phréatiques ), en utilisant des pesticides a haute dose provoquant, toute sorte de maladies jusqu'alors inconnues.

L'État qui naguère avait un contrôle, une force et un contenu politiuqe et social, a pris ses distances et laissé faire ... au point que la privatisation de nombreux services publics c'est accélère ; l ' État a disparu, depuis ne rendant pas les service aux citoyens auxquels ils sont en droit d'attendre.

En élisant dernièrement un chef de l'État, avec une vision qui rend les derniers pans des services publics encore sous contrôle de l'État aux puissances de l'argent la boucle est presque bouclée

Mais le plus grave ce sont les propos tenus par l'élu de tous les français (base électorale moins de 10% du corps électoral), a l'encontre de ceux qui protestent et manifestent.

En tenant des propos (fainéant et autres) où similaires, Emmanuel Macron, produit la publicité tant espérée et participe à déconstruction de l'État, privilégiant ainsi les puissants au détriments des plus pauvres, et alimente et fortifie par ses propos tous ceux qui s'opposent à la République protectrice.

Alimentant ainsi les pensées de l'haine, du racisme et de l'exclusion de ceux qui sont les citoyens les plus rétrogrades de la société, qui veulent "implanter" par ce biais un régime dur à la soviétique; où le chef a raison et tous les autres ont tort.

Heureusement pour la société française, l'immense majorité de son peuple est libéral, mais réclame justice et un partage équitable entre les citoyens, et pas une politique qui était pratiqué naguère par les dictateurs où la royauté.

La déconstruction de l'État ne s'est pas encore arrêtée et elle va se poursuivre, si les citoyens quelque soit leurs opinions laissent faire et acceptent que le lien social soit détruit, et que la République soit mise à genoux par des intérêts qui n'ont rien de commun avec l'histoire de ce pays, et sa vision du futur. Emmanuel Macron, est un pur produit de cette caste, qui veut mettre au pas les citoyens.

Freiner par tous les moyens la contestation et les désigner comme les perturbateurs des visions capitalistes et de la puissance des multinationales, en les insultant, en les humiliant est indigne d'un chef de l'État, mais c'est voulu pour pouvoir poursuivre la déconstruction du lien social, qui naguère existait entre le peuple et la République, déconstruction qui s'est amorcée au lendemain de Mai 1968.
Nota : sont interdits de publication les commentaires à caractère raciste, homophobe, islamophobe et sexiste. Tous les commentaires que d’une façon où une autre porte atteinte à la dignité humaine. Le modérateur du site se réserve le droit de ne pas publier des commentaires s’ils ne portent pas sur le sujet où sont sans intérêt pour le lecteur
AUTRES TITRES ICI EN LIEN OU NON AVEC CELUI-CI
Macron: droit(e) dans ses bottes et dans ses pensées!
Mélenchon le provocateur de la République
Justifier l' injustifiable !?
Traumatisé et en colère
Précaires et exclus unissez- vous !
L' exclusion sociale une façon de vivre à la française où c' est la main droite du diable qui s' exécute !? Lire +
NE VOUS EN FAITES PAS VOUS JETÉS PAS LES SEULS ! LIRE +
A PARTIR DE MAINTENANT JE NE SERAIS PLUS CHIANT ! LIRE +
La rentrée sera chaude ! LIRE +
COM OS OLHOS POSTOS CA E LA
Le savoir sans le savoir ! LIRE +
Déprimant ! LIRE +
Retour A la Une
Haut de page /voltar ao topo da página
Je suis Charlie
AgoraPress , solidaire avec les familles des victimes des attentats de Paris 2015, de Belgique du 22 Mars , et Nice le 14 juillet 2016. De Barcelone août 2017
AGORAPRESS GAZETA LUSA -
Association de journalistes de presse indépendante multimédia

nous écrire :redaction@agorapress.fr
abonnez-vous a notre chaîne
agorapress surYoutube
Abonnez-vous a notre chaîne
agorapress TV sur Youtube
NEWS EN BREF
Nuit Debout - Orléans et Loiret les mercredis et vendredis à partir de 19 heures Place du Martroi
video AGORAPRESS TV
PHOTO
agorapress.fr le site de la photo & vidéo reportage
Accueil
France
News Politique
Tribuna Libre
- Photo reportage
News Culture
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Rédacteur en chef - adjoint Fernando Matias - journalistes : Fernando M - Marques Antoine - Crónica semanal: Daniel Bastos - Page Monde: Amadeu et Dexter Antoine - locales & régionales : A Dias - Culture: A Dias et Bret - Caméra Photo et vidéo : A Dias - montage vidéo Pnky - réalisation Albert Martins - maquette, infographie webmaster site : A . Dias
2006/2017®© AgoraPress a outra informação, vídeo, foto reportagem
©
<>
aGORAPRESS
association de journalistes de presse indépendante multimédia
Nota : ® attention toutes les photos et textes, bénéficient du © copyright| Mentions légales |
™ © Copyright AgoraPress 2006/2017 All rights reserved
site conçu par Antonio Dias (correspondant de presse franco portugaise) dans son intégralité - photo, texte, vidéo, Infographie et maquette du site -