L'autre Information A outra Informação
Accueil | A LA UNE | AgoraPress TV | Photo Press | Editorial | Culture | Opinions & Communiqués | Locales | Rédaction
N’ allez pas voter, mais après ne vous plaignez pas !
A Dias

France, 22 janv. 2019 - Dans un peu plus de quatre mois les européens sont appelés aux urnes pour désigner par un bulletin de vote ceux qui les représenteront et leur pays au parlement européen.

Contrairement a ce qui est répandu sur les réseaux sociaux (certains mélangent tout et malheureusement répandent des contre vérités car ils ne savent pas de quoi ils parlent).

Contrairement à ce qui est dit où écrit, ce n'est pas la commission européenne qui détermine la politique mise en œuvre dans les différents pays européens, mais les députés qui votent pour où contre des nouvelles lois, et des droits des millions de citoyens.

Par exemple sur le Brexit, et sur la sortie des anglais du cadre de l'UE. Est-ce que ceux qui approuvent la sortie de l'Union, de l'Angleterre, savaient que les anglais par rapport aux autres membres de l'UE, avaient un « traité » plus que favorable par rapport aux autres pays de l'UE.

Ce n'est pas nouveau, les anglais ont toujours voulu le beurre et l'argent du beurre, et sont toujours parvenu au cours des siècles à obtenir une part du gâteau plus importante.

Certes, l'UE et les politiques mises en œuvre par celle-ci correspondent à la majorité de ce parlement qui est de tendance conservatrice.

Pour renverser cette tendance et cette majorité qui défend d'abord des intérêts plutôt des riches et des puissants, que les travailleurs, c'et un fait indéniable.

Mais il arrive parfois, que certaines lois votées par cette majorité libérale et conservatrice, se heurtent à la détermination et au combat de certains députés.

Exemple : lors du vote sur la privatisation des réseaux ferroviaires, celui-ci a failli ne pas passer, puisque à 13 voix de majorité près, la privatisation de la SNCF n'aurait jamais vu le jour.

Par contre lors du vote concernant les chauffeurs routiers sur leur statut et rémunération, suite a un travail d'information et de débat constant et approfondi, le vote abouti que l'statut des chauffeurs routiers soit préservé et que les routiers européens soient payés au même tarif partout en Europe.

Ces deux exemples, sont la preuve, que si le travail d'information et de débat s'enclenche, même les conservateurs reculent, mais les avancées pourraient être encore plus significatives si demain une majorité de députés progressistes étaient élus au parlement européen.

Nous avons le choix!

Soit nous élisons des extrémistes de droite qui sont contre l'augmentation du SMIC, qui ne raclement pas l'abrogation de le ISF, mais par contre ce réclament du peuple, alors que tout le monde sait que ne sont que des fascistes et des anti immigration [… c'est leur commerce depuis qui le FN est née, devenu depuis RN, mais même si ça change de nom, cela ne change pas de politique, ni des propos, ni de vociférations racistes, homophobes, contre le mariage pour tous, contre l'avortement...

Ce sont ceux qui se reconnaissent dans ce parti qui n'a plus de place dans notre société actuel, parce que c'est une organisation du passé, qui défend des vielles lunes racistes et homophobes, contraires aux Droits de L'Homme et du citoyen].

Oui, nous pouvons changer la politique de l'Europe, et faire en sorte qu'elle soit dans l'avenir un espace de liberté, de fraternisation et de progrès social pour tous les européens, si nous faisons les bons choix électoraux.

Si nous envoyons des députés qui défendent les ouvriers, et celle d'une Europe au service des citoyens, celle du progrès social.

S'abstenir. Voter blanc. Rester chez soi, et ne pas se rendre aux urnes, ce n'est pas une façon d'avancer vers la fin de la pauvreté, des fins de mois difficiles.

Rester chez soit, c'est permettre a des personnes qui n'ont rien battre de la pauvreté, du chômage et de la misère des gens , où alors pour faire bonne figure, ils distribuent des miettes et nous continuons a être ce que nous sommes : des gens pauvres et sans avenir !

Si malgré tout vous décidez de ne pas participer. De ne pas vous rendre aux urnes pour voter, ne vous plaignez surtout pas car je ne vous écouterais pas !

Des centaines de milliers, voir des millions de citoyens européens, ont souffert dans leur intimité et dans leur chair, de ne pas pouvoir voté.

Beaucoup en sont morts, pour obtenir ce droit de vote. Alors, faites leur honneur, et accomplissez votre droit de citoyen-s.

Texte d'Opinion António Dias

 © Edition & Image Antonio Dias agorapress.fr

Orléans, 22 janv. 2019 (France) (DR ©Crédits photos A Dias (DR)

+ d' Editoriaux ICI
Nous suivre sur ces liens des réseaux sociaux
https://twitter.com/agoraimprensa
https://www.youtube.com/results?search_query=agorapress
https://www.facebook.com/AGORAPRESS?fref=nf
Retour haut de page Voltar ao topo

Charlie
EDITORIAL
A Dias
© Crédits photo A Dias
FACEBBOK AGORAPRESS TV
L'autre Information A outra Informação https://t.co/j9kWYF9lqE
TWITTER— Dias Antonio (@agoraimprensa) 3 octobre 2018
agorapress.fr l'Autre Information - A Outra Informação
globe
Suivez - nous facebook agorapress.fr le site N°1 d'information franco portugaise en France
A LA UNE Opinions & Communiqués
AgoraPress TV Accueil Locales
AgoraPress TV Cultura
Photo Press Rédaction
Editorial  
Directeur de la publication /Rédacteur en chef a. Dias
Cameraman : Vidéo photo A Dias
2005/2019®© AgoraPress a outra informação

<>
A
Agorapress tv
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
© Copyright 2005/2019 agorapress Tous droits réservés.