L'autre Information A outra Informação
La Une
France Monde
Éditorial
Reportage TV
PhotoPress
Locales
News Santé
News Culture
Politique
AgoraPress TV VIDEO
Rédaction
CULTURA
© Crédits photo A Dias
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
2005/2020 ®©
AgoraPress a outra informação
redaction@agorapress.fr
  Éditorial
 
 
  redaction@agorapress.fr
 
© Crédits photo A Dias
Dans cinq mois à peine, les français sont appelés à choisir l'avenir de la société française, en somme à choisir entre un homme ou une femme, et s'entraîner à cette réconciliation, afin que les personnes exclues de la société ne soient pas laissées sur le bord du chemin.

Actuellement, le système est au bord de la rupture. Ainsi, il faut se réconcilier avec le reste de la population française.  Les migrants seraient les responsables des malheurs variés et imaginaires que subiraient les ”autres pauvres" français au chômage et dans la précarité.

Les prêtres du malheur sont légions, dans les pays d' Europe, et faute de gouvernements sans vergogne, ils ‘les chassent” et les enferment dans les camps de fortune pour “ les pauvres étrangers”, ainsi leur  destinée n'est qu'oppression et fuite malheureuse dans la misère noire et la faim.

Et je signe ici un tel plaidoyer, car moi aussi, jadis, j'avais faim et soif de liberté.

Pour vous faire comprendre les titres de presse sont éloquents, et faire croire qu'ils en sont réduits à une parole de prophète et de prêtres de malheurs, ils allument des incendies en présageant des guerres civiles et de civilisation, laissant des morts et des êtres abandonnés.

A croire que le malheur des uns fait le bonheur des autres! A quels autres!?

Selon Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, qui a concédé à Marseille qu'Éric Zemmour, polémiste d'extrême droite, avec la "brutalité" de ses propositions, lui rendait “service”, notamment en la recentrant politiquement sur l'immigration.

La justice est pourtant là. Des "propos méprisants, outrageants", et “un rejet violent” de la population immigrée. Le parquet a requis 10.000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non paiement, à l'encontre d'Eric Zemmour, jugé en son absence pour ses propos controversés sur les migrants mineurs isolés. 

Macron quant à lui est resté le même, face à l'afflux de migrants, toujours plus nombreux à vouloir rejoindre les côtes britanniques depuis la France, pour mémoire les 27 migrants sont morts en traversant la Manche.

Emmanuel Macron a annoncé des réformes dans le cadre de la présidence française de l'UE.  Face au danger de l'extrême droite, trente-cinq associations de journalistes ont interpellé le gouvernement et l'ensemble des forces politiques à propos des "actes de menaces et d'intimidations de l'extrême droite“ qui ”se multiplient contre la presse", à cinq mois de la présidentielle.

Certains politiques font barrage et dérangent les propos de la cible d'extrême droite. Une publication du canal Telegram d'extrême droite Les Vilains Fachos 2.0 met en scène neuf portraits, dont celui du député La France insoumise des Bouches-du-Rhône et de sa collègue Danièle Obono, avec un viseur d'armes à feu sur le front.

Décidément il n'y a que des cons qui vont croire à la pratique de la politique de l'extrême droite de pacotille et ils continuent à ne pas se poser les bonnes questions. Ils s'arrangent pour surfer sur les malheurs des peuples, et “favorisent” les finances de la droite et de l'extrême  droite.

Ils profitent du malheur en semant la division de la société, et c'est évident que le combat de l'extrême droite devient encombrant pour ceux qui s'opposent à toute forme d'exclusion et qui combattent tous les racismes. 

A CROIRE QUE LES DIEUX SONT TOMBÉS SUR LA TÊTE                                                                                                

A.D et L.B

  NOS SUIVRE AUSSI
 
  + d' Editoriaux
  Retour haut de page Voltar ao topo
 
 

EDITORIAL
PHOTOSPRESS
Um dia enfim democracia !
Um dia 25 Abril 1974 numa manhã amena clara
O povo veio para a rua, invadiu avenidas
Ele exultou, deu viva à vida, nessa manhã de revolta
Era o fim dos tormentos, da miséria … o tempo da liberdade
Era tempo um mundo novo !
Cantaram, houve festa, dançaram, comeu o pão em liberdade
E por nós caso fome vos apertava, tudo agora fácil em liberdade, obtida com concurso dos capitães de Abril, e apoio do povo.
Um dia, exilado em França (António Dias), escrevia do a ministro (Proença de Carvalho, de Caetano) “vai haver um estrondo em terra da Santa Maria. Que há-de abalar de todos os fascistas, e enfim será a democracia..
António Dias
20 Abril 2021
AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction