L'autre Information A outra Informação
La Une
France Monde
Éditorial
Reportage TV
PhotoPress
Locales
News Santé
News Culture
Politique
AgoraPress TV VIDEO
Rédaction
CULTURA
© Crédits photo A Dias
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
2005/2020 ®©
AgoraPress a outra informação
redaction@agorapress.fr
Éditorial
redaction@agorapress.fr
© Crédits photo A Dias
De quelle extrême droite Éric Zemmour est-il le nom ? Le polémiste désormais candidat à la présidentielle, qui se présente comme un "réactionnaire", est un héritier d'un “nationalisme ethnique”, selon des experts.

Eric Zemmour, qui rêve aujourd'hui d'unir la droite classique et l'extrême droite, se dit l'héritier du RPR des années 80, "celui qui en 1983 accepte l'alliance avec Jean-Pierre Stirbois, chef de file du Front national aux municipales de Dreux".

Mais son discours a évolué "vers des rivages bien plus radicaux que le RPR des années 80", en devenant quasi "contre-révolutionnaire", selon ce spécialiste du RN.
Pour le polémiste, le libéralisme sur le plan des valeurs sociétales "détruit les structures traditionnelles": selon lui, les révolutionnaires "ont eu la peau de l'Église, de la monarchie, maintenant ils ont la peau de la famille, de la patrie".

Ce candidat classe l'extrême droite et défend la thèse complotiste d’une "grande immigration non-européenne” mais, à terme, de tenter de revenir à une composition antérieure et “authentique” du peuple français“ par la ”remigration", avance un politologue.

Le rapport à une vision humaniste n'est pas son affaire. A défaut d'un programme politique constant avec comme moteur la préoccupation des citoyens,il est fermé à toute avancée économique et sociale. Il y a toujours eu des polémiques qui n’ apportent rien au débat d’idées,à partir de propos racistes qui sont propres aux racistes. A partir de ce constat, il faut combattre ces propos pour éviter que demain l'hexagone ne soit à feu et à sang. ZEMMOUR est un raciste qui finira par tomber dans l’oubli. Mais avant cela, il faut que les démocrates se lèvent et rejettent les propos racistes.

Le polémiste est en outre soutenu par l'Action française (groupe d’extrême droite), des nostalgiques de l'Ancien régime qui voient chez lui la possibilité d'un “compromis nationaliste” visant à "une coopération ponctuelle avec le camp patriotique non-monarchiste", remplacement supposé de la population européenne par une population non-européenne.

"Avaliser cette thèse implique non seulement de fermer les portes du pays à toute nouvelle immigration.”
Cela dit, le polémiste pourrait davantage se rapprocher du nationaliste Maurice Barrès.

Zemmour considère comme l'écrivain qu'être français passe “par la terre et les morts”, soit l'attachement à la famille et à la terre natale. Il admire comme lui Napoléon et soutient l'idée d'une République "plébiscitaire".
L'idée de se "défendre“ contre les ”barbares" réunit également les deux hommes.
Pour autant son "rapport à la nation n'est pas le même”.

A.D et L.B
NOS SUIVRE AUSSI
Twitter
+ d' Editoriaux
RETOUR HAUT PAGE

EDITORIAL
PHOTOSPRESS
Um dia enfim democracia !
AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction