L'autre Information A outra Informação
La Une
France Monde
Éditorial
Reportage TV
PhotoPress
Locales
News Culture
Politique
AgoraPress TV VIDEO
Rédaction
CULTURA
© Crédits photo A Dias
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
2005/2020 ®©
AgoraPress a outra informação
redaction@agorapress.fr
Prévisions pour la journée
02°- 07°
IN FOCUS
AgoraPressTV Communiqués

© Crédits photo A Dias

©AgoraPress
À partir du 2 février l'extension de la PMA, la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules passera en deuxième lecture au Sénat. La PMA fait partie des promesses de campagne d'Hollande puis de Macron et des années plus tard, nous attendons toujours.
Une loi inégalitaire !
Si cette loi passe, elle ouvrira effectivement la possibilité aux couples lesbiens et aux femmes seules d'avoir accès à la PMA mais ça se fera dans le cadre d'une loi qui est foncièrement inégalitaire par rapport aux couples hétéros. Cette loi est inégalitaire à plusieurs niveaux. Elle exclut les personnes trans montrant une nouvelle fois le visage de la transphobie d'Etat. Au niveau de la filiation, il y aura une amélioration puisque nous n'aurons plus besoin de passer par l'adoption, mais on nous demandera de faire une déclaration conjointe devant le notaire, contrairement aux couples hétéros qui n'ont besoin que d'aller en mairie... Non seulement cette procédure est discriminante mais elle sera en plus coûteuse !
Enfin ce que propose le Sénat comme loi, comme en première lecture c'est tout simplement le non-remboursement de nos PMA. Nous ne serions pas infertiles donc nous ne mériterions pas ce remboursement là où les hétéros y auraient droit.
Pourtant la PMA n'a jamais eu pour vocation de soigner l'infertilité. Elle permet d'avoir des enfants pour ces couples qui ne peuvent pas en avoir : que cette infertilité soit pathologique ou non. Il y a donc pour les sénateurs une volonté de montrer que tout couple hétérosexuel a un droit à l'enfant inaliénable alors qu'une femme seule ou un couple de femmes c'est une lubie qu'elles doivent payer elles-mêmes.
Cet amendement du Sénat est très grave, car il suppose qu'il faudra avoir des revenus importants pour avoir accès à la PMA. En plus du caractère homophobe, l'état met en place des discriminations flagrantes de classe.
La « Manif pour tous » en ordre de bataille contre la PMA ...PMA = mise en danger de la famille ?
Si la PMA a bien des difficultés à passer, c'est parce que dans cette période de montée de la réaction, les différents gouvernements Hollande et Macron ont cédé maintes fois aux réactionnaires et à l'extrême-droite.
Si de nombreuses associations LGBTI jouent le cadre de la respectabilité en expliquant que les familles homoparentales seraient aussi acceptables que des familles hétéros, nous n'avons pas peur de revendiquer notre droit à ne pas être des hétéros.
Nous n'oublions pas que la famille hétérosexuelle dans cette société capitaliste est une institution qui opprime largement les femmes, et les LGBTI.
Ce type de famille-là, nous n'en voulons pas. Nous voulons construire d'autres types de familles qui permettent l'épanouissement de toutes et tous

Autres Titres
CP "commémoration FUKUSHIMA et DANGER ATOMIQUE"
PROJET DE LOI « CONFORTANT LES PRINCIPES RÉPUBLICAINS » EN MARCHE ! VERS LA FASCISATION
Agissons contre les lois liberticides
Lettre ouverte de l'UNEF au Président de l'Université d'Orléans
ABANDON DU PROJET DE CONTOURNEMENT EST DE ROUEN UN EXEMPLE À SUIVRE À ORLEANS !
"Les assises de la transition... les associations s'interrogent "
Lettre ouverte que Maryvonne Hautin, Maire de Saran, a adressée au Préfet et portant sur la situation sanitaire.
Réouverture de la ligne ferroviaire entre Orléans et Châteauneuf-sur-Loire
La ville de Saran va aider financièrement tous ses étudiantes et étudiants.

EDITORIAL
PHOTOSPRESS
AGORAPRESS TV ICI

Culture
PortugalNews Rédaction