L'autre Information A outra Informação
Accueil Portail | Reportage TV | Editorial | Reportage PhotoPress | Locales | News Culture | Rédaction
© Crédits photo A Dias

Le syndicat CGT du CH de PITHIVIERS tient à informer les médias sur la façon dont sont traités les représentants syndicaux. 
Depuis plusieurs mois la direction du CHRO, direction commune avec le CH de Pithiviers, fait preuve d'un réel mépris envers les représentants syndicaux. 
  
Le comité technique d'établissement dans la fonction publique hospitalière, est une instance de concertation chargée de donner son avis sur les questions et projets de textes relatifs à l'organisation et au fonctionnement des services. (Art R6144-40 à 41 du code de la santé publique) 
  
Depuis plusieurs mois ces séances sont devenues de véritables mascarades. Nous avons demandé que les notes des séances antérieures ne soient pas inscrites sur des comptes rendus mais sur des procès verbaux. Le président qui est aussi notre directeur ne voit pas très bien la diffèrence entre compte rendu et procès verbaux. 
Nous réprésentants syndicaux la voyons la différence ; un procès verbal est un acte signé qui aura force probante devant une juridiction civile. Il a pour but de retranscrire les faits, les déclarations et les décisions prises lors d'une réunion de manière factuelle et littérale. Le compte rendu ne fait apparaître que les grandes lignes d'une réunion.  
Le fait de ne pas nous remettre les PV depuis juillet 2019 en est sûrement la raison !  
En nous considérant comme des ignares et des incompétents cette direction fait preuve une fois de plus d'une attitude d'indifférence méprisante. 
  
Depuis plusieurs mois, la direction a fait le choix de ne pas communiquer les documents nécessaires pour que nous représentants syndicaux puissions exercer notre mission dans les instances, que ce soit au CHSCT ou au CTE. 
Des changements d'affectation, des nouvelles organisations de travail et des modifications du temps de travail sont mis en place par la direction sans aucune consultation préalable des instances. ( ART L236-2 du code du travail). 
En refusant de communiquer au CHSCT, les chiffres sur les Accidents de travail et sur les maladies professionnelles, la direction écarte toutes possibiltés de contribuer à la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des personnels. ( ART L4612-1 à 7 du code du travail) 
L'EPRD ( Etat Prévisionnel des recettes et des dépenses) aurait dû être transmis aux représentants syndicaux. Comme à son habitude, la direction fait la sourde oreille. 
Aucun dialogue social n'est possible avec une direction méprisante.  
Le fait d'éclater de rire lorsque nous sommes sortis de la salle en est témoin.  
Peut-être, ont-ils cru que nous étions assez loin pour ne pas les entendre ! Nous en doutons fortement.  
Espèrent-ils que nous allons baisser les bras ? Et bien, ne vous en plaise ! Les comportements et les actions humiliantes dont vous faites preuve envers nous, représentants syndicaux, ne font que renforcer notre motivation. 
  
Le refus de la direction de communiquer les documents necéssaires, que ce soit pour information ou pour vote, constitue un délit d'entrave. 
La non consultation du CHSCT avant de procéder à des changements d'affectation, à des modifications du temps de travail et à de nouvelles organisations du temps de travail constitue un délit d'entrave. 
Une direction qui ne fournit pas les informations et les documents necessaires aux membres du CHSCT et du CTE pour exercer leur mission commet un délit d'entrave au fonctionnement des instances représentatives du personnel. 
  
Le mépris dont fait preuve cette direction envers les syndicats est devenu intolérable. 
Dans ce contexte actuel, il nous semble important d'informer les médias sur ce qui se passe encore une fois au CH de Pithiviers. 
Cette direction qui entrave délibérement les instances représentatives, désire t-elle réellement conserver cet hôpital ou espère t-il le conduire rapidement vers une fermeture. 
  
Syndicat CGT du CH de PITHIVIERS  

AUTRES TITRE
Autres Communiqués
Retour en haut de page / Voltar ao Topo
Retour A la Une / Voltar aos títulos do dia

Charlie
EDITORIAL
les éditoriaux sont les ici
© Crédits photo A Dias
« Não sou ninguém, sou somente a Liberdade / « je ne suis personne, je ne suis que celui qui porte la plume et qu'écrit sur la liberté » © A. Dias
FACEBBOK AGORAPRESS TV
L'autre Information A outra Informação https://t.co/j9kWYF9lqE
TWITTER— Dias Antonio (@agoraimprensa) 3 octobre 2018
NEWS CGT
La mobilisation du 16 juin 2020  : Du balcon à la rue
La mobilisation du 16 juin 2020  : du balcon à la rue
  Transformons les applaudissements en actions tout.e.s ensemble soignant.es/ soigné.es pour un systeme de santé publique et de protection sociale digne et de qualité : a rassemblé 2000 manifestants de la Place de l'Indien Orléans la Source au CHRO, 100 manifestants devant l'hôpital de Pithiviers  avec une opération escargot de 50 voitures, Montargis 300 manifestants Place du Patis  avec une opération escargot de 65 voitures.
©AgoraPress Reportage Audio
A LA UNE Communiqués
Accueil Photo Press
Editorial AgoraPress TV
France Monde Culture
Locales Rédaction
PortugalNews  
AGORAPress TV
Directeur de la publication /Rédacteur en chef A Dias
Collaborateurs : F Martins, A M, Pink, Fernando Magalhaes
Cameraman : Vidéo photo A. Dias
© Copyright 2005/2020 agorapress All rights reserveds
Association de journalistes de presse indépendante multimédia 2005/2020 ®© AgoraPress a outra informação