" La vie ce n'est pas comme tu la racontes, mais comme tu la vis tous les jours " © A. Dias
 
Festival Alternatives Alimentaires : manger sain et être en bonne santé !
Par : Antonio Dias

Semoy, le 03 nov. 2018 - Le Festival Alternatives Alimentaires, qui a eût lieu à la salle des fêtes de Semoy, a été un moment de débat et d'information, en donnant des pistes pour éviter la mal bouffe et être en bonne santé, à partir d'une alimentation saine.

Seulement voilà les lobbies qui opèrent a tous les étages de la société tentent de freiner une évolution qui désormais est irréversible, dans la façon de se nourrir de manger et de trouver des produits, qui échappent à la puissance des sociétés agro alimentaires et des syndicats (FNSEA), de l'agriculture intensive, qui font appel a des produits phytosanitaires nuisibles d'abord pour les agriculteurs, pour la terre, et la santé des consommateurs.

Agriculteur où exploitant agricole ?

Le choix d'une agriculture saine à la fois pour les terres cultivables et pour la santé de l'agriculteur et du consommateur, passe par des choix d'agriculture digne d'un nouvel environnement sans pesticides. Que cela soit de l'agriculture paysanne où biologique, les deux voies sont un bien pour tous, car en produisant mieux et en respectant l'environnement par contre coup on achètera des produits, dont la traçabilité et le mode de culture seront des outils d'information pour le consommateur et l'aidera a mieux consommer et a vivre mieux.

Mais cela a un prix, et pour le moment les bourses des plus pauvres ne peuvent pas se le permettre où si peu. D'un côté ceux qui auront les moyens, et les autres qui consommeront des produits de qualité moindre « a bas coût », et qui ne sont pas à portée des bourses les plus pauvres. Des produits dits bas de gamme, et produits a grande échèle, et avec des pesticides à gogo !

Entre cette agriculture intensive, de gaspillage, certains agriculteurs ont fait le choix ; celui de produire et de récolter des produits sains et sans pesticides, et ainsi ils découvrent de nouveau ce que c'est être un agriculteur, respectueux de la santé du consommateur et de l'environnement, en revendiquant le métier d'agriculteur et pas celui de l'exploitant agricole (usine à gaz).

Une mal bouffe généralisées  ?

Les débats et les prises de parole lors des interventions des intervenants, mettant en avant la mal bouffe et les comportements de certaines grandes surfaces (E. Leclerc) pour ne pas le citer.

Les grandes entreprises (pour certaines) agro alimentaires, de transformation de produits agricoles, sont les « ennemis potentiels » de la santé des français et des autres peuples de nôtre planète.

En agissant auprès des gouvernements, des élus de la nation, avec derrière des lobbies puissants, ceux freinent autant qu'ils peuvent toute législation, réglementions ou étiquetages permettant aux consommateurs d'être informés du contenant et du contenu qu'ils achètent.

LES LOBBIES

Les grandes lobbies industriels tentent par tous les moyens en France et au niveau européen d'envoyer au calendrier grec, toute information (sucres, gélatines animales où végétales, acides et autres composants chimiques), qui sont employés et mélangés a des produits de grande consommation et distribués a grande échèle nationale et mondiale.

A entendre certains orateurs, des grandes marques de produits transformés, voudraient « imposer » au monde un produit uniformisé qui serait égale pour tous sans tenir compte des habitudes alimentaires des uns et des autres, d'un pays à l'autre.

La présence lors des débats Festival Alternatives Alimentaires - , de médecins, agriculteurs, associations, association non gouvernementale Food Watch qui agit en France et en Europe, inspecteur du travail et des politiques - (région centre val de Loire et d'un député Richard Ramos (EM)-, est arrivé à la conclusion qui pour agir sur l'environnement et générer une agriculture plus saine, cela passe par le citoyen et le consommateur, et il faut qu'il s'investisse d'avantage dans ses droits de consommateur, , s'il veut préserver l'environnement ce qu'il mange et sa santé, et là ont est loin du compte.

Le 21 Novembre une date à retenir

Ce festival, n'est pas pour autant terminé, puisque le mercredi 21 novembre à 12 devant le parvis du théâtre d'Orléans à un rassemblement festif. Ce collectif d'associations vous invite a les rejoindre et à débattre et s'informer pour faire « avancer » une autre agriculture et un mieux mangé dans les assiettes de chacun et pour tous !

 

Charlie
EDITORIAL
© Crédits photo A Dias
« Não sou ninguém, sou somente a Liberdade / " Je ne suis personne, je suis seulement la liberté » © A. Dias
FACEBBOK AGORAPRESS TV
L'autre Information A outra Informação https://t.co/j9kWYF9lqE
TWITTER— Dias Antonio (@agoraimprensa) 3 octobre 2018
Regardez nos Photos Press AgoraPress TV ici
Culture
Suivez nous facebookyoutube agorapress.fr le site N°1 d'information franco portugaise en France
AgoraPress TV Accueil
AgoraPress TV Reportage
Reportage Photo Press
Editorial
locales
Culture
Reportage Audio
Rédaction
Directeur de la publication /Rédacteur en chef
Cameraman : Vidéo photo a. Dias
2005/2018 ®© AgoraPress a outra informação
<>
APress TV
aGORAPRESS.FR
Association de journalistes de presse indépendante multimédia
AgoraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
© Copyright 2005/2018 agorapress Tous droits réservés.