L'autre Information A outra Informação
 
Avril : le Portugal, ce n’est pas seulement Fátima, Football et bière …
Introduction
France, le 28 avril 2019 - Le 25 avril de 2019, était le 45 ème anniversaire de la révolution des capitaines d’Avril au Portugal l’année 1974, nous avons voulu observer la société portugaise, avec nos propres yeux.
Nous n’avons pas voulu et ni d’ aucune manière prétendons détenir “toute” la vérité, mais ce que nous avions écrit maintes fois sur la Révolution des capitaines, et le sens du comment les portugais pouvaient avancer dans la démocratie sur tous les plans. Aujourd'hui’hui, nous devons le dire : les portugais se sentent de plus en plus frustrés. Les hommes politiques et les partis politiques ne les intéressent pas.
Les portugais ont tourné le dos a cette démocratie représentative et veulent désormais “lutter”, pour une démocratie participative, pour échapper aux nationalismes et les extrémisme de droite, qui avancent partout en Europe et dans le monde .
La révolution d’Avril, à été enlevée aux portugais, et chacun des partis politiques, à joué dans l’arène avec ses champions, en avançant avec ses pions, en manipulant encore et toujours la presse, tous les moyens de communication sociale privés et publics et à partir de la tous les portugais.
En utilisant la tromperie politique, en relayant des pans de la société au rang de ringards et qui personne ne veut entendre, et que “les journalistes ne veulent pas en parler car cela ne serait pas vendable, et contraire aux directives des politiques et du gouvernement”. Au lieu de cette promesse de justice promise par les capitaines d’Avril, le Portugal et les portugais sont entièrement dépendants de l’extérieur, du bon vouloir des multinationales, des banques, du capital et d’un parti socialiste, qui n’est pas plus socialiste, que le roi de la Chine.
La pauvreté. L’exclusion sociale continuent d’être l’élément de base des politiques qui condamnent et empêchent toute avance politique et social, miné par un pouvoir de corrompus, et des partis soumis au diktat des plus fortunés, qui “décident” des politiques menées par le gouvernement, même s’il s’en défend. Les éléments d’information que sont traités ici, ne sont ni inventés, ni supposés, et encore moins des fake news.
La série d’ articles qui nous n’apprêtons a publier sont une partie de la réalité de la société portugaise, déchirée entre un sentiment de révolte, et au même temps par le sentiment de lassitude qui la gagne en profondeur, par rapport à la gente politique. Le parti le plus votée selon les portugais, serait désormais : celui de l’abstention
Nous avons observé la société portugaise. Sa façon de se comporter. Cette note de racisme et de nationalismes qui “grimpent” dans le pays. Les injustices sociales. La misère et le pauvreté. Une grande partie de la jeunesse (des âgés entre 20 et 40 ans) portugaise qui se désintéresse totalement d’Avril. La désertification des zones intérieurs du pays, où tout où presque tout est à l’abandon et voit des villages entières nourrir et une majorité de population qui est composée de vieillards.
Le discrédit de la gente politique.
Malgré tout, des hommes et des femmes comme avant le 25 Avril, luttent toujours en aidant les hommes et femmes qui vivent la précarité et la misère.
La santé, l’éducation, le logement. Le mépris pour ceux qui ont accompli leur devoir dans les ex-colonies portugaises, et qui sont plus de 500.000 ex-soldats qui parfois vivent la misère la plus totale où au seuil de la pauvreté, sans recours d’aucune sorte pour combattre encore les traumatismes subies pendant les guerres coloniales.
Pour se faire entendre de l‘opinion publique, et sachant que les partis représentatifs dans l’assemblée nationale, se désintéressent de ce demi million de portugais, ils ont décidé eux mêmes de se présenter aux élections européennes, et de se constituer en formation politique (PURP) Parti Unifié des Réformés et pensionnés en se joignant aux CUL (Combattants d’Outre-mer en Lutte).
Le Portugal, n’est pas seulement fait de Fatima, Football et bière. Le Portugal c’est autre chose. C’est l’esprit d’Avril !
António Dias
Social
Orléans, 04 avril 2019 - Un peu plus d’une centaine de profs avaient rendez-vous devant les locaux de l’académie Orléans -Tours, avant de partir en manifestation dans les rues de la ville, en direction du rectorat d’Orléans, pour se faire entendre des responsables académiques.
C’est que les enseignants n’avalent toujours pas la « couleuvre » de la réforme de l’enseignement préconisée par leur ministre de tutelle.
La manifestation s’est déroulée dans une ambiance bonne enfant, avec des « chansonnettes slogans » d’hostilité en direction de la politique du gouvernement.
Un des syndicalistes du syndicat SUD, explique les motivations et la colère des enseignants qui ne sont pas près d’arrêter pour se faire entendre malgré les vacances scolaires.
Nota : certaines images qui sont sur ce sujet de reportage ont été tournés samedi dernier lors de la manifestation qui réunissait les profs, les associations locatives et les gilets jaunes
Edition & Image A. Dias agorapress.fr Orléans, 04 avril 2019 (DR)

© Crédits photo A Dias

Retour en haut / Voltar ao Topo
Sources infos : AFP, AP, Lusa, AgoraPress, Divers Médias
© Crédits photo A Dias
Toutes nos vidéos sur Youtube sont ici https://www.youtube.com/channel/UCYXWAgcjE10itORKNo2LmAA?view_as=subscriber
VIDEO AGORAPRESS TV

EDITORIAL
© Crédits photo A Dias
« Não sou ninguém, sou somente a Liberdade / « je ne suis personne, je ne suis que celui qui porte la plume et qu'écrit sur la liberté » © A. Dias
AgoraPress TV Cultura
France -Malgré les annonces d'Emmanuel Macron, les gilets jaunes sont toujours dans la rue. Cela dure et persiste ...
A LA UNE TV REPORTAGES
Un samedi de colère à Orléans, gilets jaunes, logement, profs ...
Assistantes maternelles : pas de bébés à la consigne
Santé : "porter plainte contre la Ministre et les ARS" Regarder la vidéo ICI
Daumezon : l' hôpital psychiatrique en grève voir le vidéo reportage ICI
Surveillance à Orléans : l’image ne suffit plus à la droite, ils veulent aussi le son ! Lire + ICI
©AgoraPress Reportage Audio
Suivez nous facebookyoutube agorapress.fr le site N°1 d'information franco portugaise en France
A LA UNE
AgoraPress TV Accueil
AgoraPress TV Reportage
Reportage Photo Press
Editorial
Opinions & communiqués
Locales
Culture
Reportage Audio
Rédaction
http://www.agorapress.fr
Directeur de la publication /Rédacteur en chef . Dias
Cameraman : Vidéo photo A Dias
2005/2019®© AgoraPress a outra informação
<>
APress TV
GORAPRESS.FR
ssociation de journalistes de presse indépendante multimédia
goraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
© Copyright 2005/2019 agorapress All rights reserveds