L'autre Information A outra Informação
 
© Crédits photo A Dias
"Depuis six mois de boycott des réunions de CE, CCE, DP et CHSCT, force est de constater que l’employeur reste sourd aux signaux d'alarme lancés par les élus" affirment les élus syndicaux de l'AIDAPHI.
Selon eux, les constats sont alarmants : "Les relations humaines au travail se sont nettement dégradées –
Cette dégradation est la conséquence de l'instauration d’un mode d’organisation hiérarchique qui perturbe les relations humaines au travail".Les élus avancent aussi que "les salariés vivent dans la crainte permanente d’être sanctionnés. Depuis deux ans nous n’avons jamais vu autant de convocations en vue de sanctions disciplinaires ou de licenciements". Toujours selon eux "le travail des représentants du personnel n'est pas respecté- Le mépris à l’égard des élus et à l’égard de la représentation des salariés n’a jamais été aussi patent Et malheureusement cela risque encore de se dégrader"
(…) "La volonté de mettre en place des CSE (Comité Social et Economique) sur un périmètre régional va gommer la représentation de proximité et les particularités locales. Malgré nos tentatives pour amender ce projet, l’employeur campe sur sa proposition initiale et ne laisse aucune place à la négociation. Nos droits ne sont pas respectés "
(…) "Alors que les dispositions légales le prévoient, la Direction Générale ne souhaite pas utiliser le CITS pour revaloriser le pouvoir d’achat des salariés.
On nous explique qu'il est nécessaire de faire preuve de prudence, seulement nous avons attendu deux ans et nous risquons désormais de perdre le bénéfice de ce dispositif.
Il en est de même des récentes dispositions décidées par le Président de la République. En l'absence d'un accord signé avant le 31.03.2019 avec les Organisations Syndicales, nous perdrons le bénéfice d'une défiscalisation de la prime versée. Nos acquis sont menacés - A partir du 1er avril 2019, nous perdrons un ou plusieurs CT lorsque nous serons absents pour maladie dans le trimestre".
En guise de conclusion les organisations syndicales affirment que "Manifestement, il s'agit là d'une nouvelle façon de lire la convention collective".
Nous avons demandé aux délégués syndicaux de l'AIDAPHI, de nous dire plus …
Edition & Image A Dias agorapress.fr Saint Jean de Braye (Loiret- France), le 28 mars 2019 (DR)
Autres Titres ICI
Sources infos : AFP, AP, Lusa, AgoraPress, Divers Médias © Crédits photo A Dias
Toutes nos vidéos sur Youtube sont ici https://www.youtube.com/channel/UCYXWAgcjE10itORKNo2LmAA?view_as=subscriber
VIDEO AGORAPRESS TV

EDITORIAL
© Crédits photo A Dias
« Le fascisme ce n’est pas un état de droit, c’est une république au service d’une poignée, qui restreindra et empêchera la liberté de toutes et de tous les citoyens, au nom de l'intérêt national et de la nation » A. Dias
« Não sou ninguém, sou somente a Liberdade / « je ne suis personne, je ne suis que celui qui porte la plume et qu'écrit sur la liberté » © A. Dias
AgoraPress TV Cultura
France, 23 mars 2019 -Un nouveau samedi de manifestations à Paris et en province plutôt calme et avec une participation de manifestants en hausse, et toujours les mêmes revendications
FACEBBOK AGORAPRESS TV
L'autre Information A outra Informação https://t.co/j9kWYF9lqE
TWITTER— Dias Antonio (@agoraimprensa) 3 octobre 2018
©AgoraPress Reportage Audio
Suivez nous facebookyoutube agorapress.fr le site N°1 d'information franco portugaise en France
A LA UNE
AgoraPress TV Accueil
AgoraPress TV Reportage
Reportage Photo Press
Editorial
Opinions & communiqués
Locales
Culture
Reportage Audio
Rédaction
http://www.agorapress.fr
Directeur de la publication /Rédacteur en chef . Dias
Cameraman : Vidéo photo A Dias
2005/2019®© AgoraPress a outra informação
<>
APress TV
GORAPRESS.FR
ssociation de journalistes de presse indépendante multimédia
goraPress, est membre de Reporters Sans frontières ( RSF)
© Copyright 2005/2019 agorapress All rights reserveds